La femme du prisonnier tué à Rebeuss se confie : " C'est toute la famille qu'ils ont tuée (...) Il a été tué d'une balle dans la tête... "


La femme du prisonnier tué à Rebeuss se confie :  " C'est toute la famille qu'ils ont tuée (...) Il a été tué d'une balle dans la tête... "
Le son de son interview est passé à l'émission "Teuss" de Ahmed Aïdara.
Maïmouna Samb, l'épouse de Ibrahima Fall du nom de prisonnier tué lors de la mutinerie de Rebeuss, s'est confiée. 
D'emblée, elle assure qu'elle n'avait pas vu son mari durant tout son séjour à Rebeuss. La dernière fois qu'elle l'avait vu, c'était au lendemain de la Tabaski, jour de son transfèrement, lorsqu'il quittait Rufisque pour la maison d'arrêt et de correction de Rebeuss.
Maïmouna Samb de dire : "Je n'ai pu lui rendre visite car il n'a pas duré là-bas. C'est la semaine dernière qu'il devait avoir de la visite et il était déjà mort. On ne nous a rien dit. Avec sa mère, on faisait des va-et-vient tous les jours pour lui apporter de la nourriture et on ne nous a rien dit. Je suis allée lui apporter un jeans bleu et un tee-shirt noir puisqu'il devait faire face au Juge dans la semaine et je me suis dit que ses habits devaient être sales. A Rebeuss, on leur a remis les habits et de l'argent pour lui. Tout a été récupéré par les gardes de la prison. Le vendredi, on est allé attendre au tribunal, en vain. Deux cars sont venus déposer des détenus, mais il n'était dans aucun de ces cars là. C'est par la suite qu'un détenu avec qui il partageait la chambre est venu me dire que ton mari a été tué d'une balle dans la tête. Il était juste allé se soigner car il a des problèmes de santé. Il ne connait que le travail et il se repose jamais. Il travaille tous les jours matin-midi-soir. Il a été tué d'une balle dans la tête et nous réclamons que justice soit faite. Un détenu malade ne peut pas faire partie d'une mutinerie. On veut savoir pourquoi ils l'ont tué et on veut récupérer son corps. Ils l'ont tué et nous ont rien dit. Ils ont récupéré sa nourriture, ses habits et son argent. Nous réclamons justice et le corps de mon mari"

PRÉSENCE DES AUTORITÉS DANS LA MAISON

Maïmouna Samb de dire : "nous n'avons reçu aucune visite. Celui qui l'a tué, ne l'a pas tué lui seul, il a tué toute une famille. Il nous a tué tous. Il a tué sa mère, il m'a tuée et il a tué son bébé qui vient de naitre il y a peu. Le bébé demandera qui est son père. Je ne vais pas pleurer car je ne veux que son bonheur et là où il est actuellement, il est au paradis. Il n'a jamais été à l'école et il nous aidait et nous apprenait le Coran. Nous demandons de l'aide au président Macky Sall et son épouse Marième Faye Sall pour récupérer son corps."

 
Lundi 26 Septembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :