La femme d'un marabout comparaît pour escroquerie


La femme d'un marabout comparaît pour escroquerie
Commerçante de son état, la dame Oumy Diallo a été traduite devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre du délit d’escroquerie. Il ressort des débats d’audience que la mise en cause a connu, par le biais de son mari qui est un marabout, le nommé El Hadji Khouma. Après une longue conversation, le sieur Khouma a décidé de révéler à la dame qu’il a un contentieux avec Mamadou Thiam lequel refuse de lui payer ses 109 millions de nos francs. Il faut dire que cette affaire civile a été jugée avant d’être classée sans suite. La dame saisira donc cette opportunité pour révéler au plaignant qu’elle avait un fils procureur qui pourrait l’aider à recouvrer son argent. 

C'est ainsi réussira à recouvrer la somme de 10 millions de la part de Mamadou Thiam. Content, Khouma lui offrira 100.000 francs avant de lui promettre encore 900.000 francs pour qu’elle accélère la procédure. Malheureusement, l'affaire tournera court et va atterrir sur la table du juge pénal. Dans sa plainte, El Hadji Khouma a soutenu que la dame a utilisé des manoeuvres frauduleuses pour lui soutirer 900.000 francs et 150.000 francs.  

Sans perdre de temps, les éléments de la division des investigations criminelles (Dic) ont ouvert une enquête et la dame Oumy Diallo a été mise aux arrêts. Entendue, la dame a déclaré qu’elle a décidé d’aider El Hadji Khouma parce que tout simplement son mari le lui a demandé. D'ailleurs, poursuivra-t-elle, jamais elle n’a dit à Khouma qu’elle avait un fils procureur. La partie civile absente de la salle d’audience, le maître des poursuites a tenté de convaincre le tribunal de la culpabilité de la mise en cause. 

Pour sa part, la défense estime que le représentant du ministère public est passé à côté du sujet. “ Il n’y a pas eu de remise dans ce dossier. La preuve, il n’y a aucun élément qui l’atteste et il n’y aussi aucun témoin. Il n’y a pas d'escroquerie dans cette affaire et je pense que les débats d’audience l’ont suffisamment démontré”, a plaidé la robe noire qui, a demandé au tribunal de renvoyer la dame des fins de la poursuite sans peine ni dépens. Il obtiendra gain de cause car, en rendant sa décision, le tribunal a relaxé la prévenue...
Jeudi 8 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :