La décapitation d'un enfant par des rebelles provoque l'indignation à Alep, en Syrie


Le meurtre a été filmé puis diffusé mardi sur les réseaux sociaux. Un enfant a été décapité par des rebelles à Alep, dans le nord de la Syrie, déclenchant l'indignation des habitants de la ville.

Le garçon a été décapité par des membres du groupe rebelle Noureddine Zinki, à l'arrière d'un camion sur une voie publique du quartier d'al-Machad tenu par les insurgés.

Dans la vidéo, ils accusent l'enfant d'appartenir aux brigades Al-Qods, un groupe palestinien qui soutient le régime de Bachar al-Assad.

Les brigades Al-Qods ont nié toute appartenance de cet enfant à leur mouvement, soutenant qu'il s'agit d'un réfugié palestinien de 12 ans.

Le groupe incriminé affirme dans un communiqué que cette décapitation est "une erreur individuelle". Une commission d'enquête doit rendre son verdict.

Le meurtre a aussi été condamné par la Coalition nationale syrienne, principal groupe de l'opposition politique en exil, qui a exprimé son "choc face à des scènes horribles" et appelé le groupe rebelle à punir les coupables.

Dans les quartiers est de la ville d'Alep, assiégés par les forces gouvernementales, les habitants accusent Noureddine Zinki de ternir l'image de la rébellion luttant depuis cinq ans contre le régime de Bachar al-Assad, d'après l'AFP.

(Avec AFP)
Mercredi 20 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :