La confusion règne au Mali


La confusion règne au Mali
"Ici à Bamako, nous n’avons aucune idée de ce qui se passe", dit Moulaye Haidara, représentant de Radio Nederland Wereldomroep (RNW) au Mali. "Nous ne savons pas plus que ce que le groupe de soldats a dit ce matin à la télévision. Tout le monde est resté chez soi aujourd’hui après la mise en vigueur du couvre-feu".

Les semaines passées, l’armée du Mali avait fait au gouvernement une demande de meilleures armes pour lutter contre les rebelles touaregs – mais sans résultat. Cela a conduit à la formation d’un groupe de soldats qui se nomme le Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNDRD). Leur porte-parole, le Lieutenant Amadou Konaré, a déclaré qu’ils voulaient mettre fin à l’incompétence du président mali Amadou Toumani Touré et de son gouvernement.

De retour de la Libye
L’armée malienne a exprimé ses craintes quant aux Touaregs, après le retour de nombre d’entre eux de la Libye, où ils avaient combattu aux côtés de Kadhafi l’année passée.

"C’est exagéré", affirme Moussa Acharatoumane joint au téléphone par RNW, un membre fondateur du mouvement touareg MNLA. "Nombreux sont ceux qui font le lien avec la Libye et la chute de Kadhafi. Notre révolution est en route depuis quelques temps déjà et a été mise sur pied sur l’initiative de jeunes de Tombouctou. Il est vrai que certains Touaregs sont rentré de la Libye, mais la plupart étaient au Mali pendant tout le temps".

Où est le président ?
On ignore où se trouve actuellement le président Amadou Toumani Touré. Toutefois, selon un responsable officiel, le président est en sécurité. Sur Twitter, certaines rumeurs circulent comme quoi il se serait réfugié à l’ambassade des Etats-Unis.

"Je pense que Touré est encore à Bamako", dit Diakité Diakaridia, un représentant de la communauté malienne aux Pays-Bas. "Mais rien n’est certain pour le moment. Toute la situation est confuse, en particulier parce qu’on est à un mois des élections. Je me demande vraiment pourquoi ça se passe maintenant."

Amadou Konaré, du CNRDR, a déclaré qu’ils remettraient le pouvoir dès que le Mali ne sera plus menacé.

Les rebelles touaregs ne renoncent pas
L’intervention militaire peut aboutir à de sérieux défis pour le MNLA. Mais selon Acharatoumane, le mouvement ne s’inquiète pas. "Nous allons continuer à nous battre pour nos droits, nous sommes décidés à poursuivre cet objectif. Il n’est pas question que nous renoncions à cause de cela."
Jeudi 22 Mars 2012
Saskia Houttuin




1.Posté par Deugg le 22/03/2012 16:49
ATT est un modèle de démocrate qui censure les médias alors qu'au Sénégal, les médias font ce qu'ils veulent, jusqu'à l'excès



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016