La Russie et l'Angleterre disqualifiés de l'Euro?

L'UEFA, qui gère l'Euro-2016, a menacé dimanche l'Angleterre et la Russie de "disqualification" du tournoi "en cas de nouvelles violences" de leurs supporters, après les incidents de samedi à Marseille, avant, en dehors du stade, et à la fin du match Angleterre-Russie (1-1), dans le stade.


La Russie et l'Angleterre disqualifiés de l'Euro?



"Nous demandons aux fédérations anglaise et russe d'appeler leurs supporters à se comporter de façon responsable et respectueuse", indique le comité exécutif de l'UEFA, gouvernement du football européen, dans un communiqué.

Cette menace d'exclusion est indépendante de la procédure disciplinaire de l'UEFA ouverte ce dimanche et visant la fédération russe pour les légers incidents créés par ses fans au coup de sifflet final au match au Vélodrome samedi soir.

Concernant les graves incidents violents qui ont éclaté sur le Vieux-Port avant la rencontre, le comité exécutif de l'UEFA estime que ce "comportement inacceptable de soi-disant supporters des équipes d'Angleterre et Russie n'a pas sa place dans le football". La FIFA, la fédération internationale, a aussi condamné les incidents.

"La FIFA condamne fermement toute forme de violence et trouve totalement inacceptable de voir ce genre de scènes scandaleuses autour de matches de football perpétrées par une minorité de troubles fêtes idiots, qui n'ont rien à voir avec le football et ses vrais supporters. Des évènements comme l'Euro 2016 sont attendus par des millions de gens de par le monde uniquement dans le but de célébrer le football et de profiter des rencontres, et c'est comme cela que cela doit être."

Par ailleurs, l'UEFA tient à "exprimer publiquement son soutien pour le travail et les efforts des autorités françaises et les forces de l'ordre pour assurer le bon déroulement et la sécurité du tournoi dans le climat actuel (référence à la menace terroriste)".

De son côté, des responsables de l'association des supporters anglais ont appelé à exclure la Russie de l'Euro à la suite des incidents à Marseille. "A l'Euro 2000, l'Angleterre a été menacée d'exclusion du tournoi à cause du comportements de ses supporters en dehors du stade", a argumenté Kevin Miles dimanche au quotidien britannique Telegraph. "Les heurts à Charleroi étaient beaucoup moins graves que ceux qui se sont produits ici", a-t-il estimé. "Sur base de ce que nous avons vu dans le stade, on peut se poser la question du maintien de la Russie dans la compétition".

Côté russe, le Premier ministre russe, Dmitry Rogozin a déploré le manque d'organisation dans le stade. "Si cela a été possible, c'est déjà qu'il y a eu une erreur. Il fallait séparer les supporters, d'autant plus que les supporters anglais sont agressifs et que les nôtres ne le sont pas moins. C'est pourquoi il aurait fallu les disposer autrement. Je ne veux pas tirer de conclusions hâtives, mais de ce que j'ai vu, il me semble qu'il y a déjà une fameuse erreur".

La Russie, selon l'agence Tass citant une source de l'UEFA, risque une amende de 50.000 euros de l'UEFA après les incidents à l'intérieur du stade de Marseille samedi.
Dimanche 12 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :