La République Populaire Démocratique de Corée et sa Politique de Songun (Ambassade à Dakar)


La République Populaire Démocratique de Corée et sa Politique de Songun (Ambassade à Dakar)
La République populaire démocratique de Corée a réussi le 3 dernier dans l’essai de la bombe H à être installée sur la fusée balistique intercontinentale. C’est la mesure de légitime défense pour mettre un terme aux menaces nucléaires américaines qui se poursuivent de siècle en siècle.

La RPDC est menacée par les armes nucléaires des Etats-Unis depuis plus d’un demi-siècle. En novembre 1950, pendant la guerre de Corée (1950~1953), Truman, alors président des Etats-Unis, a proclamé que les américains allaient « se servir de la bombe atomique en Corée ». Les bombardiers « B-29 » et « B-50 », marqués par la flèche signifiant le bombardier à bombe atomique, fréquentaient souvent l’aéroport de l’armée américaine situé au Japon.

Après le cessez-le-feu, les Etats-Unis, ayant unilatéralement déclaré le 15 juillet 1957 l’annulation de la clause de l’Accord d’armistice coréen interdisant tous renforts en armes et munitions dans la péninsule coréenne, ont ouvertement proclamé l’introduction de leurs armes nucléaires en Corée du Sud et montré au public le 3 février 1959 les missiles nucléaires « Honest John » et les canons atomiques de calibre 280 mm à l’aéroport de l’armée américaine non loin de Séoul.

A la force, par la force. 

Kim Jong Il, Dirigeant de la RPDC a entamé la politique de Songun par son inspection de la division de chars de l’Armée populaire de Corée le 25 août 1960.

La politique de Songun donne la priorité aux affaires militaires. Grâce à cette politique, la RPDC remporte victoire sur victoire dans l’affrontement avec les Etats-Unis qui dure plus d’un demi-siècle, tout en accomplissant sans relâche son œuvre d’édification socialiste.

Le 23 janvier 1968, le navire d’espionnage armé « Pueblo » des Etats-Unis qui avait pénétré dans les eaux territoriales de la RPDC est capturé par les marins de l’Armée populaire de Corée. Les Etats-Unis ont menacé la RPDC en mobilisant leurs énormes forces militaires y compris des porte-avions nucléaires. Pourtant la RPDC, ayant transformé tout son pays en une forteresse imprenable par la politique de Songun, a donné une seule réponse à son adversaire : « A la guerre totale, par la guerre totale ! »
Les Etats-Unis n’avaient qu’à rédiger des papiers d’excuses reconnaissant leur crime d’espionnage commis dans les eaux territoriales de la RPDC et jurant de ne plus commettre des crimes pareils. Le navire d’espionnage « Pueblo » capturé alors est toujours exposé même aujourd’hui au bord d’une rivière de Pyongyang, capitale de la RPDC, montrant la victoire de la politique de Songun.

Bill Clinton, qui a pris la fonction de président des Etats-Unis en janvier 1993, a dû perdre sa face après des excès fanatiques qu’il a commis sans réfléchir à la politique de Songun de la RPDC. Le 26 janvier, l’administration de Clinton a déclaré la reprise des exercices militaires conjoints « Team Spirit », exercices de guerre nucléaire interrompus par l’administration précédente selon l’exigence de la RPDC. Elle a proclamé ensuite qu’elle allait prendre « toutes les mesures nécessaires » si la RPDC n’accepterait pas l’inspection de ses objets militaires destinés à la défense nationale.

Le 8 mars, alors que les exercices militaires « Team Spirit » prenaient sa pleine envergure par la mobilisation de toutes sortes d’armes nucléaires offensives, le Dirigeant de la RPDC a proclamé l’état de quasi-guerre dans tout le pays et pris des mesures militaires résolues de façon successive contre tous les chantages des Etats-Unis. Bill Clinton a dû finir par lui envoyer le message de garantie que les Etats-Unis ne menaceraient plus la RPDC par les armes nucléaires.

Les exercices militaires « Team Spirit » étant interrompus, les Etats-Unis livrent d’autres exercices de guerre nucléaire dont « Foal Eagle », « Key Resolve » et « Ulchi Freedom Guardian » dans le sud de la péninsule coréenne, menaçant ainsi la RPDC  de façon constante.

Aux armes nucléaires, par les armes nucléaires – c’est le corollaire amené par les menaces et chantages nucléaires des Etats-Unis, persistant de siècle en siècle. Seuls les pays sans armes nucléaires ni fusées balistiques de valeur sont toujours ciblés et attaqués par les Etats-Unis. La politique de Songun et la force nucléaire de la RPDC constituent les armes communes de tous les peuples du monde épris de paix, luttant contre les impérialistes américains qui sèment les guerres partout dans le monde.

Kim Jong Un, Dirigeant suprême de la RPDC a déclaré le 1er janvier 2017 que la RPDC continuera à renforcer ses capacités de défense nationale et d’attaque préventive, ayant la force nucléaire comme leur pivot, à moins que les Etats-Unis et les forces à leur remorque ne cessent les menaces et chantages nucléaires. Suivant sa déclaration, la RPDC a réussi le 4 juillet dans le tir d’essai de la fusée balistique intercontinentale capable de frapper la métropole des Etats-Unis et ceux-ci ont dû recevoir ainsi un « cadeau » désagréable à l’occasion de leur « journée d’indépendance ».

Tout au long du mois d’août, les américains ont utilisé le Conseil de sécurité de l’ONU pour fabriquer encore une « résolution de sanctions », envoyé des bombardiers stratégiques nucléaires à multi reprises dans l’air de la péninsule coréenne et livré les exercices militaires conjoints « Ulchi Freedom Guardian ». Face aux chantages américains, la RPDC a réussi le 3 dernier dans l’essai thermonucléaire de la bombe H à être installée sur la fusée balistique intercontinentale capable de frapper la métropole des Etats-Unis, montrant à ceux-ci encore une fois la vraie puissance de la politique de Songun.

Le 9 septembre de cette année marque le 69e anniversaire de la fondation de la RPDC. La souveraineté, le Songun et le socialisme constituent la voie à suivre, invariable et éternelle, de la RPDC et la politique de Songun représente son mode de politique constant qui ne pourra jamais changer, tant que l’impérialisme existe sur la terre.

Le 8 septembre marque le 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la RPDC et la République du Sénégal. Le peuple et le gouvernement de la RPDC seront toujours fidèles à l'idéal de la politique extérieure de l'indépendance, la paix et l'amitié, élargiront et développeront les relations d'amitié et de coopération avec tous les pays qui tiennent à l'indépendance et lutteront avec eux pour établir la véritable justice internationale.

ATCC (Agence télégraphique centrale de Corée)
Vendredi 8 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :