DAKARACTU.COM

La Région de Thiès : « Caa Kaw / Caa Kanam »

L’abolition de la veille école pour une politique de développement et de bonne gouvernance.


La Région de Thiès : « Caa Kaw / Caa Kanam »
Suite de ma lettre ouverte adressée  aux natifs et résidents de la région de Thiès  publiée dans des journaux du pays et des sites internet : Les possibilités et les potentialités de la région de Thiès ; toutes les ressources sont disponibles pour une région émergente. Les obstacles : des clans politiques et l’influence des intellectuels travestis.
Apres la publication de ma lettre,  j’ai reçu beaucoup de réactions  positives et constructives,  venant de la plupart des fils de la région, des intellectuels, des émigrés et  des artisans. Ces patriotes  m’ont  demandé de poursuivre mon analyse et de revenir avec une idée d’engagement pour concrétiser ma vision. De ce fait, je les remercie de la confiance attribuée. Aussi,  avais-je  toujours l’intention de créer un Mouvement citoyen ou une simple organisation réunissant touts les fils de bonne volonté de  la région  pour, ensemble, développer l’idée d’un projet de refondation régionale.
L’abondance des potentialités suffit comme support  de développement, si vraiment nous sommes conscients des possibilités de la science.  Nous avons partout dans le monde des intellectuels issus de la région au service du développement des civilisations ; je pense que ces derniers seront les premiers à mettre la main dans la farine.  Aucun ange ne descendra du ciel  pour  nous donner un coup de main ; à nous la responsabilité d’agir rapidement.   Certes,  nos enfants  nous poserons des questions, une future génération qui souhaiterait  vivre en harmonie dans la prospérité, la solidarité et la paix dans leur propre region.  
 La révolution scientifique a ouvert les portes  de la réussite à la civilisation universelle ; la science est l’outil des solutions. De par cet instrument, des nations créent la différence et l’émergence.  La région possède une kyrielle d’intellectuels de talent avec des connaissances dans toutes les disciplines. Je suis certain qu’ils ont la capacité de nous délivrer  un Master Plan  ou une feuille de route qui nous mènera aux solutions définitives et  durables. La main dans la main, tout est possible ; une fois les mentalités révolutionnées, rien ne stoppera la région de Thiès à rejoindre le sommet du développement !
Les politiciens ont repris campagne pour des élections locales. Comme d’habitude, détourner l’intelligence des citoyens pour une course du pouvoir constitue la récurrente démarche.  Ce jeu de malhonnêteté devrait être aboli pour  un retour des consciences.  Ne nous trompons pas : grâce au trésor national du Sénégal,  Idrissa seck a pu faire des réalisations dans sa ville natale.  Nous souhaitons une région qui se développe naturellement à partir de ces propres moyens et  de ses fils,  pas par l’argent de l’Etat du Sénégal à qui nous devons des impôts.  
 Une rupture totale à l’ancienne école « Old school » est inévitable si vraiment nous voulons rejoindre les nations émergentes. La ville sainte de Touba a été  représentée aux Nations Unies  lors d’une conférence des villes les plus émergentes du monde ; « In challah » la ville de Thiès ne manquerait plus cette occasion. 
 D’après l’analyse de quelques  interventions reçues, j’ai automatiquement senti la fidélité et l’amour des Thiessois  en faveur de leur région. Beaucoup de ces intellectuels, émigrés et artisans avaient perdu l’espoir mais après lecture de la lettre ouverte relative au développement de la région de Thiès,  l’espoir leur est permis.  Pour le cas des  artisans, le professionnalisme de ces hommes de métiers demeure,  seulement,  le manque d’assistance et les politiciens au sein du secteur bloquent les ambitions.  Personnellement,   j’ai des amis du secteur, il suffit d’un petit pouce de considération à ces doués pour récolter des économies.  Beaucoup de ces intellectuels regrettent le passé avec une léthargie complice du retard de la région. Actuellement, ils sont  en majorité engagés pour une refondation régionale ; faire de Thiès une région model.  Les Thiessois  des Etats Unis sous la conduite du Professeur Serigne NDiouck, Bocar Moussa Ba, El hadj Bachir Faye, Moussa Signaté  et des partenaires du savoir participeraient à  l’épreuve, seulement,  ils souhaiteraient que les politiciens reviennent au bon sens, l’éthique et la morale.
J’ai l’intention de créer ce mouvement : Thiès : « Caa Kaw / Caa Kanam ». Le mouvement jouera le rôle d’unificateur : ratisser,  rassembler,  étudier, discuter pour enfin proposer  des solutions communes.  Il sera recommandé de faire des expertises sur chaque  situation objective. J’ai fait des analyses et des investigations avant de choisir finalement la Région de Thiès comme terre d’accueil.  J’ai réfléchi sur des  points  essentiels;
 La famille est le fondement de toutes les religions, une responsabilité que l’homme doit sauvegarder sans tricherie ; 
 Potentialités : la Région économiquement est la plus importante du Sénégal, dans son histoire,  elle a toujours accompagné l’économie nationale de par ces  ressources minières, océanographiques, touristiques et artisanales ;  
Possibilités : sans exagérer, toutes les ressources sont présentes  pour  faire de Thiès une  région émergente ; certes le grenier du Sénégal.
Les croyances religieuses : Thiès est le carrefour des religions ; des musulmans, des chrétiens et des animistes forment un seul peuple ;  des populations qui partagent un même mode de vie ;
 Sociologie : Ces populations  sont reliées par une même conscience historique, philosophique, culturelle, éducative et économique;  voila en définitive une grande nation.   
Des Sénégalais pensent que la  Casamance serait le grenier du Sénégal ;  personnellement, je suis convaincu  que la région de Thies détient  plus de potentialités, de ressources naturelles ou humaines. En Casamance, l’abondance des pluies,  les ressources  océanographiques et forestières  sont une réalité indubitable; cependant la région de Thiès détient  un immense réservoir de mines et  d’industrie. Thiès a un emplacement géographique  impressionnant  et productif ; un carrefour de transport et de commerce.  Depuis l’Independence, notre pays dépend des sources économiques  de la région de Thiès pour une stabilité financière. 
Beaucoup de régions pourraient bien émerger sans aucune difficulté, si  l’Etat du Sénégal arrête ses agressions économiques.  Chaque région devrait gérer ses  propres ressources  et ses politiques de développements.   Des  reformes constitutionnelles seraient  inévitables, si vraiment nous voulons libérer les régions de la dépendance d’Etat.  Aux Etats-Unis, chaque Etat gère ses populations,  ressources et politiques de développement. Au Canada, la division provinciale offre une stabilité politique et une sécurité administrative impressionnante. L’histoire démontre que des provinces existaient bien avant l’arrivée des colonisateurs,  des terres  libérées mais reliées aux règles de bonne gouvernance de l’administration du royaume.   « Pencum cajoor »  Arbre a Palabre ou  Assemblée Populaire ;   une vérité   historique qui démontre l’existence des intuitions, des libertés et de l’opinion.
Toute personne désirant participer ou apporter son opinion peut nous contacter par E-mail. Encore ;  c’est à notre devoir de répondre aux besoins des populations et des exigences de notre chère région. Monarchie.non@gmail.com
 
Liens de la lettre ouverte: http://xalimasn.com/lettre-ouverte-aux-natifs-et-residents-de-la-region-de-thies-par-ousmane-drame-nyc-usa/
http://www.dakaractu.com/Potentialites-et-possibilites-de-La-Region-de-Thies-Toutes-les-ressources-sont-disponibles-pour-une-region-emergente-Les_a38460.html

Prêt pour la révolution des Mentalités et la refondation Régionale.
Vive la Région de Thiès dans l’unité, la solidarité et le travail
Vive  l’Unité Fédérale et Révolutionnaire des Etats d’Afrique.

Ousmane Drame NYC USA.

 
 
 
 
Dakaractu2




Vendredi 22 Février 2013
Notez


1.Posté par Mbourrois le 22/02/2013 10:27
Donner nous notre indépendance pendant que vous y êtes !! Mbour se fait pomper par Thies qui ne serait rien aujourd'hui sans Mbour. Et pourtant quand Idy a eu les milliards Mbour faisait parti du projet mais il a même pas donner un million à Mbour !!! MBOUR REGION ON VERRA CE QUE VOUS DEVIENDREZ !!!!!

2.Posté par FA le 22/02/2013 11:38
tres bne contribution. mais j'aurai èmè k vous parliè da la vente de yamba ds la règion et surtt ds les quartiè com mbour3,sofraco grd standing, grd thies........ la population en parle et save ki font ce trafic mais ne les denonce pas. arrètè dètre hypocrite cher senegalais, parlè de lèssenciel et de chose ki peuve nous amenè de l'avant.

3.Posté par mario le 22/02/2013 15:55
nous devons d’abord demander a maky de nous restituer notre ICS l’ancien fleuron de l’inductrie sengalaise;lui qui a fait entrer ousmane ndiaye en remplacement de djibril ngom;qui a son tour a introduit gerome godart l’ami de krim wade;ils ont dillapidé notre seule ressource;quand on sait que la premiere richesse de notre pays etait le phosphate;ils ont vendu les ics aux indiens et nous sommes envahis maintenant par des centaines d’indiens qui ont fondé leur propre village et ils font tous les travaux;meme les travaux de manoeuvre à la place des pauvres villageois a qui on a pris leur terre et qu’on embauche plus,maky est à la tete de tous ces malheurs;je demande aux journalistes chevronnés de venir faire une enquete aux ics a taiba a mboro a tivaouane,ils trouverons a boire et à manger;ami thiessois il faut insister avant de se lancer dans quoi que se soit nous devons insister sur les ics, que ces indiens s’en aillent et que chacun en commençant par maky qui etait à la tete de tout ce scandale payent cette haute trahison

4.Posté par Boy Cayor le 22/02/2013 19:10
Nos dirigeants doivent arrêter la corruption. Les pauvres et non politiciens n’ont aucune chance de réussir à Thiès. Les familles sans moyens ne dépendent que de leurs enfants qui sont toujours des journaliers et gagnent seulement 1.500 à 2.000 CFA par jour. Il n’ya rien a Thiès.

5.Posté par Modou le 22/02/2013 20:15
Dans l’unite tout est possible, il faudrait des Assises pour remettre la region a sa nature. L’Etat du senegal a detruit toute la region pour des interets politiques. Il faut que chaque region soit responsable de ses ressources, en respectant les impots de l’etat. a Chacun ou en cooperation une compagnie d’electricite. La region de Thies peut faire beaucoup de benefice en vendant du courant aux industries et les populations. Bravo l’unite des Thiessois; Bonne idee Osman et merci.
Répondre



Dans la même rubrique :