La Mauritanie : Entre la logique de guerre au Mali et le devoir de reconnaissance


La Mauritanie : Entre la logique de guerre au Mali et le devoir de reconnaissance

Lors des douloureux événements sénégalo-mauritaniens en 1989, le Mali avait accueilli, sécurisé et organisé le retour des citoyens Mauritaniens. Lorsque l’Ancien Président Sénégalais Abdou Diouf avait voulu saisir le Conseil de Sécurité de l’ONU, accusant l’OUA de partialité, l’Ancien Président de l’organisation et Président du Mali Moussa Traoré, avait opposé un niet catégorique, soulignant que le linge sale se lave en Famille. L’Ancien Président Alpha Omar Konaré avait une fois déclaré dans une interview que le Mali divisé ne servira jamais les intérêts de la Mauritanie. Les positions du Mali et de la Gambie à l’époque sont des actes symboliques qui doivent rester à jamais graver dans la mémoire de tous citoyen Mauritanien.
L’absence de la Mauritanie à l’appel du peuple Bambaras frère risque d’être très mal appréciée par nos frères Maliens. Je comprends parfaitement le poids qui pèse sur le Président Aziz face aux cellules dormantes dans notre pays, la poussée de l’intégrisme islamiste, l’irresponsabilité de notre opposition et le peu de respect de la dignité humaine de certains érudits. Le Maître importateur de malheur El Gharradaoui basé au Qatar avait pourtant légitimé le soutien à l’intervention illégitime de l’OTAN en Lybie, le devoir de tuer Khaddafi et l’obligation de soutenir les terroristes en Syrie.
Contrairement au nouveau concept Sarkozien du droit international, l’intervention de la France au Mali est légitime dans la mesure qu’elle a été demandée par le pouvoir Malien. La Mauritanie ne peut pas rester indifférente à une guerre qui se déroule à ses frontières et dans un pays frère et ami. Ce qui se passe aujourd’hui au Mali n’a aucun rapport avec la religion. C’est une guerre contre des voyous trafiquants de drogue et de vie humaine qui font honte à la religion. Elle n’a rien à voir avec le fanatisme idéologique d’Afghanistan ou du Pakistan. Mais plutôt de quelques ratés de la société Algérienne qui récoltent des centaines de millions sur les rançons et le trafic de drogue pour envoyer de jeunes innocents d’autres pays se faire exploser.
Quand je vois un leader politique Mauritanien déclaré dans un débat télévisé que des avions Français décollent de l’aéroport d’Atar, cela me confirme l’irresponsabilité de certains hommes politique qui n’ont aucun complexe à mentir. C’est vrai que le mercenariat ne fait pas bon ménage avec la politique. Ces terroristes nous ont déclaré la guerre, le jour où ils ont égorgé de sang froid de vaillants soldats Mauritaniens et bourrés leurs cadavres d’explosifs. Quelle aurait été la réaction des leaders politiques de l’opposition, s’ils avaient perdu des fils parmi ces braves martyrs ?
Il est dans l’intérêt de la Mauritanie de savoir que tout soutien à la cause Azawad, doit prendre en considération l’intégrité territoriale du peuple Malien frère. Dans l’histoire des nations, aucun pays n’est à l’abri d’un désordre et aucun pays aussi puissant qu’il puisse être ne peut se passer du soutien de ses voisins. Et c’est pour moi l’occasion de rendre un hommage particulier à l’Ancien Président Sénégalais Maître Abdoulaye Wade pour tous les efforts déployés pour résoudre une crise qui pouvait avoir des retombées très dangereuses pour la Mauritanie.
Il est cependant nécessaire pour les Maliens, une fois la stabilité retrouvée et je le souhaite de tout mon cœur, de faire le ménage chez eux. A commencer par traduire quelques dirigeants et officiers voyous impliqués dans la collecte des commissions sur le trafic de drogue et les prises d’otages sans oublier le poltron criminel Sanogo, source de tous les malheurs. Ce dernier après avoir organisé le meurtre de quelques prédicateurs Mauritaniens pacifistes et de bonne foi, continue d’envoyer ses soldats harcelés quelques paisibles commerçants Mauritaniens résidant à Bamako depuis de longues années. Pauvre Capitaine, il est temps de savoir que vos agissements n’ont pas empêché l’intervention. Il serait mieux pour vous et vos complices de se suicider car le peuple Malien découvrira la triste réalité. Les terroristes passeront aux aveux. Qui a vendu par pièces détachées l’impressionnant arsenal militaire et les Migs 21 qui ont surpris le monde entier lors de la malheureuse guerre entre le Burkina Faso et le Mali ?
C’est vrai que quand l’armée Mauritanienne menait la guerre aux terroristes sur le territoire Malien, leur armée avait refusé de participer au ménage, et certains de ses officiers renseignaient l’ennemi sur les positions de notre armée. Sans rancune, notre soutien c’est entre peuples frères. Mon espoir est grand qu’une fois la zone nettoyée, les peuples du Mali, du Burkina Faso, du Niger, sauront se débarrasser de tous les dirigeants, officiers et intermédiaires qui ont longtemps bénéficiés des largesses de ces marchands de cynisme.
Je peux bien comprendre le courage d’un Président Français pour secourir un pays africain quitte à mettre en danger la vie des otages Français. Pourvu qu’il n’oublie pas que le terrorisme soutenu en Lybie et en Syrie sous l’égide de Bernard Henry Levy, est le même que celui combattu au Mali. Il suffit juste de découvrir que c’est les mêmes initiateurs, mêmes bailleurs de fond, mêmes prêcheurs, mêmes alliés, mêmes sites de propagande et le même sioniste Bernard Henry Levy.
Et voilà, comme il est bien nécessaire que le temps passe.

Mohamed Abdallahi Mohamed Salem
Dit Bollahi
Politologue

Vendredi 25 Janvier 2013
Mohamed Abdallahi Mohamed Salem dit Bollahi




1.Posté par COCO le 25/01/2013 01:11
FERMES TA GUEULE LE POLITOLECHE EN VOYANT QUE VOS ALLIES TERRORISTES SONT ENTRAIN DE PERDRE LA GUERRE VU LA FORCE DE LA COALITION EN FACE .LA MAURITANIE RISQUE DE PAYER CHER CE SOUTIEN LES REBELLES RISQUENT D ÊTRE REPOUSSER SOIT EN ALGÉRIE OU EN MAURITANIE LE MAILLON FAIBLE

2.Posté par killebies le 25/01/2013 09:03
Merci pour cette réflexion ! Mohamed, je suis heureux de constater qu'il y a des africains comme toi.

ps: Certains commentaires (ex: coco) ne méritent pas d'être lus !

3.Posté par DIENG le 25/01/2013 10:38
Bien dit Bollahi malheureusement certains comprendront plus tard et quant aux critiques et insultes pas important car le prophete PSL l'a subit. Bonne continuation

4.Posté par Dardara le 25/01/2013 10:42
La Mauritanie n'a pas à avoir peur des terroristes, car c'est ça leur but terrorisé. Ils ne comprennent que le langage de la violence l'Algérie a bien compris. Le problème, c'est pas de soutenir le Mali si l'Afrique à soutenue la France colonisateur pendant la guerre Mondial c'était pas par sympathie, mais ils savaient qu'après la conquête de l'Europe Hitler allait passer aux colonies de ses nouvelles colonies. Les terroristes ferait la même choses s'ils réussissaient à prendre le Mali. Ce sera notre tour un par un.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016