La Chine vient de tester son premier métro suspendu et il ressemble à un panda

Un métro suspendu vient d’être testé à Chengdu, dans la province du Sichuan, en Chine. Bonne nouvelle : le métro aérien, en forme d'un panda, a fendu l’air avec succès.


Son trajet n’a duré que 300 mètres, mais le nouveau métro chinois n’a déjà rien à envier à Space Mountain. En plus de flotter dans les airs, il arbore une magnifique tête de panda, référence aux pandas géants caractéristiques de la région du Sichuan.

Moins cher et plus écologique ?

Fixé à un rail en hauteur et alimenté grâce à l’électricité par une batterie en lithium, la rame de métro testée peut accueillir jusqu’à 120 passagers et rouler à 60 km/h, rapporte le journal chinois People’s Daily. Son concepteur, le Chinois Zhai Wanming, a indiqué à l'agence Xinhua que le coût du métro suspendu pourrait être cinq à huit fois inférieur à celui de son homologue souterrain et, grâce à sa batterie en lithium, plus respectueux de l’environnement.

Une idée pas si neuve

Si le métro suspendu panda a tout l’air de sortir du futur, il n’a pourtant rien de très neuf. Le premier métro suspendu avait été inauguré en 1901 à Wuppertal, en Allemagne, et continue toujours d’opérer depuis plus d’un siècle. 


gettyimages-542408585.jpg

gettyimages-515955919.jpg

Les tests menés vendredi 30 septembre ont été concluants mais le train panda devra maintenant être expérimenté sur une plus grande distance et en virage avant d'espérer un jour pouvoir accueillir ses premiers passagers.

Les innovations de transports sont monnaie courante en Chine mais pas toujours concluantes : en août, un bus capable d'enjamber les voitures avait lui aussi été testé, avant que ses concepteurs avouent n'avoir voulu qu'attirer des investisseurs avec un projet alléchant... mais irréalisable. 
Mercredi 5 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :