La Chine injecte en moyenne 80 milliards CFA par an au Sénégal (Mankeur Ndiaye)


La Chine injecte en moyenne 80 milliards CFA par an au Sénégal (Mankeur Ndiaye)
Les concours chinois au bénéfice du Sénégal portant sur les secteurs de l’agriculture, de la culture, du sport, de l’éducation et du transport s’élèvent, en moyenne, à 80 milliards de frs CFA par an, a indiqué le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye.
 
Dans un entretien accordé à l’Agence de presse chinoise (Xinhua) 
repris, vendredi, par le quotidien national Le Soleil, Mankeur Ndiaye a soutenu que "cette bonne santé de la coopération est matérialisée par la mise en œuvre de plusieurs grands projets’’.
 
Le chef de la diplomatie sénégalaise a mentionné ‘’l’Autoroute Thiès-Touba, celle reliant l’AIBD aux villes de Thiès et Mbour, la construction du Musée des Civilisations noires qui vient d’être achevée ainsi que le lancement des travaux du complexe sportif multifonctionnel avec une arène nationale de lutte".
 
Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur qui a cité la réalisation achevée ou en cours d’instruction d’autres infrastructures a salué le "dialogue politique constant qui permet à nos deux pays de bâtir un consensus autour de la coopération".
 
"Le dialogue politique constant entre nos pays permet de s’accorder un soutien mutuel à l’international mais également de coordonner notamment la lutte contre la pauvreté, les changements climatiques, la lutte contre le terrorisme, la préservation de la paix et de la sécurité internationale, le financement du développement entre autres", a souligné M. Ndiaye.
 
"Le Sénégal qui promeut les relations de bon voisinage voudrait, à ce titre, appeler la Chine et les Philippines à respecter leur consensus sur le règlement des différends en mer de Chine méridionale et à privilégier le dialogue en mettant en œuvre une solution concertée à ces différends, mais aussi d’avoir à l’esprit l’impérieuse nécessité de préserver la paix et la sécurité en mer de Chine méridionale", a-t-il relevé.
 
"Le Sénégal préconise également le respect du droit de chaque pays au libre choix de la procédure de règlement des différends", a dit Mankeur Ndiaye.
 
Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur
a rappelé la volonté du Sénégal de "hisser à un palier encore supérieur les relations de partenariat avec la Chine fondées sur une confiance mutuelle au plus haut niveau".
 
Selon lui, "conscient du rôle de l’eau dans la préservation de la paix dans le monde, le Sénégal compte promouvoir le concept d’hydro-diplomatie, qu’il entend introduire au Conseil de sécurité, en novembre…".
 
En outre, Mankeur Ndiaye a salué la volonté réaffirmée de la Chine au Sommet sur la coopération sino-africaine tenu en décembre dernier à Johannesbourg (Afrique du Sud) à "accompagner le continent africain dans ses programmes prioritaires notamment les infrastructures, l’agriculture, les finances, le développement durable, la réduction de la pauvreté, la santé publique, la qualification professionnelle".
Vendredi 8 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :