La CAF dément l’existence de poursuites contre son président


La Confédération africaine de football (CAF) a démenti, dans un communiqué publié sur son site officiel, les informations de plusieurs médias faisant état de poursuites contre son président, Issa Hayatou par l’Autorité égyptienne de la concurrence.

‘’Il est à noter que dans la lettre adressée à la CAF par l’Autorité égyptienne de la concurrence, il n’est point mention de poursuites quelconques contre le président de la CAF que ce soit pour des faits de corruption ou autre chose’’, indique un communiqué reçu à l’APS.

 ‘’La CAF rappelle que son Comité exécutif, après évaluation des différentes options soumises et dans le strict respect des clauses contractuelles existantes, a marqué son accord pour le renouvellement du contrat avec Lagardère Sports pour le cycle 2017-2028’’, ajoute le document, rappelant que ce renouvellement a eu lieu au mois de juin 2015.

 ‘’Ce contrat garantit au football africain un accroissement substantiel des revenus et d’importants financements pour le développement du football continental", poursuit le même document.

Des informations parues dans des médias font état d’une recommandation faite au Procureur général de l’Egypte de poursuites contre le président de la CAF.

Ladite recommandation serait le fait de l’Autorité égyptienne de la concurrence, qui accuse la CAF de violation des règles de la concurrence en vigueur en Egypte dans la procédure d’attribution des droits commerciaux pour certaines compétitions de la CAF pour la période 2017-2018.

 ‘’La CAF tient à préciser que le contrat avec Lagardère Sports ne contrevient en rien à une législation nationale ou supranationale tel qu’établi par des opinions juridiques catégoriques à ce propos’’, souligne le même communiqué.
Jeudi 5 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :