LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Le directeur national de la police invite ses hommes à être sur le pied de guerre

Le directeur de la sécurité publique Abdoulaye Diop a invité, ce mercredi 15 février, ses hommes à être sur le pied de guerre contre le terrorisme. C’était à l’occasion de la passation de service entre le commissaire principal de la police de Kolda, Ousmane Diédhiou, et son successeur le commissaire Malick Niasse qui était en poste à Rufisque.


LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Le directeur national de la police invite ses hommes à être sur le pied de guerre
« Nous sommes dans un monde dur, difficile et implacable qui est caractérisé par des crises qui déteignent négativement sur la marche des sociétés. Donc, vous devrez avoir un œil sur le nouveau phénomène qui est le terrorisme qui déséquilibre le tissu social », a lancé hier le patron de la Sécurité publique, Abdoulaye Diop, à ses hommes, à Kolda.

Il assistait à la passation de service entre le commissaire principal de la police Ousmane Diédhiou et le nouveau patron de la police de Kolda Malick Niasse. Le directeur de la sécurité publique de dire que le Sénégal est dans une phase de prévention contre le terrorisme. « Mais sachez qu’il est là, pour autant que des Sénégalais ont été identifiés qui se trouvent de l’autre côté, et que des Sénégalais qui ont quitté le front ont été interpellés. Donc, vous devez être sur un pied de guerre par rapport à ce nouveau phénomène dévastateur. Bien sûr que dans ce combat que nous avons commencé à mener, vous devez tendre la main à la population qui souvent détient les renseignements ».

Abdoulaye Diop a exhorté ainsi ses hommes à aller à la quête des renseignements et de tenir informée la hiérarchie. « J’insiste sur le compte-rendu. Car, il n’y a pas de faits anodins en matière de police. Parce qu’une petite étincelle peut déboucher sur une grande catastrophe. Donc, il vous appartient d’aller à la recherche des renseignements. Je vous invite à évoluer dans un cadre communautaire et à faire appel, dans vos actions quotidiennes, à l’ensemble des acteurs sociaux, particulièrement aux autres forces de défense et de sécurité. Parce que c’est dans la mutualisation et la collaboration que vous pourrez réussir vos missions », a-t-il martelé.

« Etablir des passerelles de communication entre police et population »

Abdoulaye Diop a aussi rappelé à ses hommes quelques règles de déontologie, notamment le respect de la voie hiérarchique et la discipline. « La discipline dans les forces de police repose sur l’adhésion volontaire des personnels qui servent. Comme vous le constatez, il n’y a pas de mineurs dans le corps de police. C’est un corps de majeurs.

Donc, cette discipline est liée à la fois aux exigences et à la nécessité de la vie en communauté. Elle s’exerce dans une stricte neutralité politique, philosophique et religieuse, de façon à garantir la cohésion, l’impartialité et la sérénité au sein du corps et de réserver son action exclusive au service de la République », a-t-il soutenu. Avant de se tourner vers les deux commissaires qui se sont passé le témoin. Le directeur de la Sécurité publique les a exhortés à devenir « des exemples aussi bien sur la voie publique que dans les lieux publics. Vous devez donc établir des passerelles de communication entre police et population. Etre à l’écoute des populations et au service des populations. Vous devez donc mettre vos compétences au service exclusif des citoyens sénégalais ».

Prenant la parole, Ousmane Diédhiou, désormais commissaire de police à Rufisque, a réitéré son engagement à servir et à relever les défis dans le respect des règles de déontologie, pour l’intérêt de la nation sénégalaise. Après trois années passées dans le Fouladou, le commissaire de police a tenu à remercier du fond du cœur ses camarades de l’avoir accompagné dans ses tâches. « Chers collègues, nous avons travaillé ensemble pendant trois années d’affilée. Nous nous sommes battus ensemble et nous avons relevé des défis. Je voudrais que ce combat puisse continuer avec mon remplaçant, le commissaire de police Malick Niasse », a-t-il indiqué. Son successeur, quant à lui, s’est engagé à collaborer avec ses collègues, les populations et les autres forces de défense et de sécurité, afin de remplir fidèlement sa mission dans la capitale du Fouladou.

EnQuête 
Vendredi 17 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :