LINGUÈRE - Le budget 2017 de la Commune examiné et voté


LINGUÈRE - Le budget 2017 de la Commune examiné et voté

541 280 491 FCFA en 2017 contre 391 911 345 FCFA en 2016, soit une hausse de 149 369 146 FCFA, tel est le budget annuel de la Mairie de Linguère qui vient d’être adopté par la majorité des Conseillers Municipaux réunis sous la présidence du premier magistrat de la Ville Monsieur Aly Ngouille NDIAYE en présence du Préfet Amadou Bamba KONE et du Percepteur notamment.

La particularité de cette session de la journée du lundi 20 février 2017 est que la réunion a été l’occasion au Maire de décerner solennellement, par un diplôme d’honneur, et à la demande des populations du quartier Thiély-Nord, Monsieur Ibrahima LECOR. Ce transporteur de matériau de construction en dur s’est en effet distingué par sa constance aux tâches quotidiennes fastidieuses et désintéressées de salubrité publique. Dans cette même perspective de promotion de salubrité publique, le Maire a rendu compte de la mission de l’Office National d’Assainissement (ONAS) qui prévoit un vaste ouvrage de canalisation des eaux usées et de ruissellement pluviales sur l’étendue de la Commune.
 
À cet effet, a-t-il informé, le lancement du dossier d’appel d’offre ne saurait tarder ainsi que le démarrage des travaux. Toujours au chapitre des informations qui ont précédé l’examen et le vote du budget, le Maire a fait adopter par le Conseil le bilan à mi-parcours de son mandat à la tête de l’institution municipale. Il s’est promis rendre publique le document physique et/ou électronique. Compte a été également rendu au sujet des résultats des restitutions des mesures de performance de la municipalité menées par l’Agence Régionale de Développement (ARD) mettant en lice toutes les Collectivités Locales de la Région de Louga. En effet, la Commune de Linguère qui entend mieux faire a été notée 69.5%.
 
Dans cette perspective, le Conseil s’est proposé, après examen des problématiques non encore prises en compte dans l’amélioration concurrentielle de ses performances, de se doter d’un manuel de procédure, d’un meilleur plan de communication à l’ère du numérique, du renforcement de la gestion administrative et technique. À cet effet, la hausse de 149 369 146 FCFA se justifie entre autres nécessités par celle d’un nouveau lotissement dans une ville en croissance urbaine, de l’accès à l’Hôtel de Ville des handicapés par la construction de rampes, de la rentabilisation du bâtiment Samba Linguère sur le site du Pont-Sainte-Maxence, de la reconstruction du marché de Linguère Coumba 2, de l’extension des subventions à des structures autres que les Associations Sportives et Culturelles (ASC) et de la poursuite des enrôlements à la Couverture Maladie Universelle (CMU).
 
Amidou Sidibé COUNDOUL, Linguère pour lougawebmedias.com
Mardi 21 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :