LICENCIE PAR MICROCRED : L’informaticien puise plus de 5 millions dans la structure


LICENCIE PAR MICROCRED : L’informaticien puise plus de 5 millions dans la structure
La vie nous joue parfois de mauvais tours. El Hadji Thierno Lamine Bâ ne dira pas le contraire. Employé à Microcred, il y a été victime d’un accident qui lui a valu un licenciement. Pour se venger de la structure financière, il l’a dépouillée d’une somme estimée à plus de 5 millions à l’aide de son complice Mame Mor Asta Kébé. Le pot aux roses découvert, ils ont été arrêtés et inculpés pour association de malfaiteurs, manipulation de données informatiques et d’escroquerie. Lorsque le duo a comparu hier à la barre du tribunal des flagrants délits pour des faits aussi graves, le maître des poursuites a requis 6 mois de prison ferme.
Devant la barre, le mis en cause qui revient sur son forfait déclare :  «je travaillais à Microcred où j’étais chargé de gérer les données informatiques de certains clients de la banque. Par la suite, j’ai fait un accident de travail et je suis resté chez moi. Aussitôt après ma guérison, j’ai été licencié. Pour me venger de Microcred, j’ai commis ces faits. J’ai modifié les comptes des clients grâce à un lecteur que j’ai gardé chez moi. C’est ainsi que j’ai appelé mon ami Mame Mor Asta Kébé, pour le mettre au parfum de mes plans avant de corrompre le système informatique de certains clients. J’ai modifié les données informatiques de telle sorte que mon ami pouvait retirer des sommes d’argent sans fournir de pièce d’identification. Il pouvait faire le retrait grâce à son empreinte digitale et le numéro de compte», narre-t-il.
Embouchant la même trompette, son complice Mame Mor Asta Kébé soutient que son ami est le cerveau de l’affaire, mais aussi que c’est lui qui a planifié la procédure. «J’ai retiré des sommes de 300.000 Fcfa, 400.000 Fcfa, 800 000 Fcfa et 2 millions Fcfa à Kaolack et à Dakar. Après les retraits, nous nous sommes partagés l’argent. Avec ma part, j’ai acheté un terrain à Tivaoune Peulh», raconte-t-il.
Toutefois, il ressort de la version fournie par la partie civile que le mis en cause a profité de son expertise et de sa situation pour manipuler le compte de Diabel où il a retiré 1,2 million Fcfa. La banque a émis une réclamation et l’audit a montré que c’est à partir de l’ordinateur de El Hadji Thierno Lamine Ba que les retraits ont été possibles. «N’ayant pas donné d’explications claires, il a été tout simplement licencié. Après son licenciement, il a usé du même procédé pour retirer encore 5,8 millions. C’est grâce à la caméra de l’agence de Kaolack que Mame Mor a été pris en photo», explique le représentant de la banque Microcred. La victime a réclamé 25 millions Fcfa pour tous les préjudices causés. Les conseils de la défense, quant à eux, ont plaidé une application bienveillante de la loi pénale.
Mardi 4 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :