LIBERAL CA KANAM : Plus de 3000 nouveaux adhérents

Sur initiative de Mouhamed Gaye, un des cadres du mouvement Libéral Ca Kanam et chargé de la Formation, le président Ousmane Ngom a accueilli les nouveaux adhérents, ce samedi. Ainsi, plus 3 000 personnes ont rejoint la formation de l’ancien ministre de l'Intérieur sous Wade.


Les militants et militantes de Libéral Ca Kanam ont accueilli en grande pompe, leurs nouveaux adhérents, en présence de leur leader Ousmane Ngom. «Il s’est agi de regrouper des nouveaux adhérents qui viennent un peu partout de Dakar. Nous avons mobilisé plus de 3 000 personnes qui viennent de Malika, de Keur Massar, de Guédiawaye, de Pikine, Grand-Yoff, des HLM, pour adhérer au mouvement Libéral Ca Kanam. » C’est ce qu’a fait savoir l’initiateur de la manifestation, Mouhamed Gaye.
«50 GIE, des femmes, des jeunes sont venus montrer leur adhésion massive à la philosophie du LCK, parce qu’ils ont compris qu’il s’agit d’une philosophie pratique, c’est-à-dire une philosophie d’action». Le chargé de la Formation annonce que ces nouveaux militants sont venus dire au président Ousmane Ngom qu’ils sont prêts à travailler de concert avec le mouvement LCK afin de redoubler d’énergie et d’efforts pour s’en sortir dans la vie de tous les jours. 
Prenant la parole, le leader du mouvement, Ousmane Ngom, a articulé son discours sur trois axes.
Premièrement, l’ex ministre de l’Intérieur montre aux jeunes comment la foi peut arriver à soulever des montagnes à travers l’adhésion de toutes ces femmes et jeunes. Il démontre ensuite la vision dynamique de LCK, mettant en exergue tout le financement d’un paquet de projets pour permettre aux jeunes et aux femmes de s’en sortir. Il a insisté sur l’utilité de la formation pour les jeunes surtout ceux de la banlieue. D’ailleurs, Ousmane Ngom a offert plus de 100 bourses aux militants.
«Un pays ne peut pas se développer s’il n’y pas de ressources humaines de qualité», se justifie l’ancien ministre de l’Intérieur sous Wade.
Sur le plan politique, il renseigne que son mouvement n’est qu’un bébé qui vient de naitre. Néanmoins, il a des ambitions poli- tiques. M. Ngom informe dans ce cadre que LCK va participer aux prochaines élections législatives avec la majorité présidentielle sur des bases qu’ils vont discuter avec les concernés.
Lundi 24 Octobre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :