LIAISONS DANGEREUSES AVEC BOKO HARAM : Le Doyen des juges encercle Mokhtar Diokhané et Cie

L’instruction menée par le doyen des juges Samba Sall a permis d’en savoir plus sur les intentions réelles ou supposées de Mokhtar Diokhané, soupçonné d’avoir voulu implanter une cellule du cancer Boko Haram au Sénégal.


LIAISONS DANGEREUSES AVEC BOKO HARAM : Le Doyen des juges encercle Mokhtar Diokhané et Cie
Libération est en mesure de révéler que le Doyen des juges d'instruction Samba Sall a bouclé ses auditions et confrontations dans le cadre de l’affaire Mokhtar Diokhané qui vaut un mandat de dépôt à l’imam Alioune Badara Ndao de Kaolack, entre autres. Des sources autorisées renseignent que Mokhtar Diokhané a bien reconnu avoir séjourné dans le bastion de l’organisation terroriste au Nigéria. Seulement, il jure qu'il n'était pas un combattant mais qu'il a été sollicité par Haram pour enseigner le Coran à ses membres. N’empêche, il a bien reconnu que la secte voulait financer l’ouverture d’un «centre» dans le Sud du pays. Rien que cela ? Il faut dire que les autorités sénégalaises, aidées par des renseignements étrangers, ont établi plusieurs indices graves et concordants contre Mokhtar Diokhané, placé sur liste rouge par Interpol depuis son arrestation au Niger. Ce dernier avait été arrêté alors qu’il était venu négocier à la frontière nigérienne la libération de trois combattants de Boko Haram. A la suite de plusieurs interrogtoires, Diokhané avait été extradé au Sénégal où tous ses complices présumés étaient déjà arrêtés. A noter que contrairement à ce que soutiennent ses proches, l’imam Alioune Badara Ndao qui a enseigné le Coran à Mokhtar Diokhané, a été accablé par l’instruction.
Mercredi 17 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par Abdoun le 18/08/2016 00:05
AU GNOUF POUR LE RESTANT DE SES JOURS



Dans la même rubrique :