LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE


LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL.


Excellence, Monsieur le Président,

Je tiens en tant que Coordinateur de la Section A.P.R d’Almeria en Espagne, par cette lettre, après vous avoir adressé mes salutations, à vous adresser ma vive inquiétude devant l’ampleur du délaissement et de l’ignorance des militants de base ayant conduit les combats les plus durs, au profit des transhumants et de ceux des autres partis politiques qui avaient pourtant soutenu leur mentor au premier tour de la Présidentielle de 2012.
Des militants engagés qui se sont battus de toute force m’ont demandé de vous interpeller. Les uns, parce qu’ils exigent de moi des mises au point nécessaire, les autres parce que disent-ils, ce qui se passe aujourd’hui au sein de l’A.P.R et cautionné par le Président de la République et pouvant éclater le parti, ne les laisse pas indifférents ; des nominations arbitraires, des pilotages à vue, un manque de communication, de formation et d’innovation, bref une léthargie totale dans le parti comme pour dire que l’Alliance Pour la République était une alliance pour porter Macky SALL au pouvoir et c’est tout.
Excellence, Monsieur le Président, nous avions saisi l’enjeu crucial du combat qui nous attendait pour vous porter au pouvoir avec tous les risques, en ayant beaucoup d’espoir en vous. Ceci dès le début des manœuvres politiciennes que vos anciens camarades du P.D.S s’adonnaient. Nous avions tout fait : Sensibilisation, porte à porte, Réunions, vente de cartes, meeting, colloques…pendant 5 ans sans repos et avec nos propres moyens. Nous avons pu renverser la tendance et avons même fait les meilleurs résultats en Espagne lors de la présidentielle du 25 Mars 2012 et des législatives du 1er Juillet de cette même année. Nous avons accompli notre devoir peut-on dire. Qu’avons-nous obtenu ? Pas même le petit mot «MERCI », pas d’encouragement. Pire, nous venons d’apprendre par la presse des nominations de personnes qui n’ont même pas de base politique au Conseil Economique Environnemental et Social. Que de déception, que de tristesse, que d’indignation, que de regret ! Devant cette situation qui ne fait qu’exacerber la colère des militants.
Nous vous croyons souteneur de la vérité, juste, loyal et croyions que la Section d’Almeria mériterait d’être satisfait de toutes ses revendications. Mais hélas.
Un an déjà à la tête du pays, vous n’êtes pas venu en Espagne, parcourant le monde de long en large pour remercier des sénégalais qui n’ont pas fait mieux que l’Espagne.
Excellence, Monsieur le Président, vous conviendrez avec moi que pour faire aboutir les tâches essentielles et organisationnelles d’un parti politique, il faut toujours mettre de l’ordre, récompenser les militants qui travaillent par une promotion, ce qui fera la rénovation des mœurs politiques. Il faut une renaissance du militantisme politique pour qu’émerge une pédagogie de l’éthique politique. Sans esprit de polémique, mais dans un souci constant d’objectivité, je vous dis que la méthode WADE demeure toujours vivace en vous : « Les héros font la révolution et les zéros en profitent. »
Le retour aux bonnes pratiques d’éducation, de formation, d’information et surtout de concertation pour la renaissance d’un militantisme politique et non pas électoraliste demeure essentiel pour réussir la rupture dans la gestion du pays.
Le sens de mon interpellation n’est pas de vous blesser mais de vous rappeler les fondements de la vérité dans toute l’acception du mot. Si toute fois vous me trouvez pédantesque ou obscur, dites vous que c’est un cœur trop plein de colère comme tous mes camarades d’Almeria et d’autres localités d’Espagne qui vous parle. Je vous demande de bien vouloir corriger ce disfonctionnement avant qu’il ne soit trop tard. Et ceci constitue à responsabiliser les héros afin qu’ils continuent le travail et arrêter les substitutions de paternités qui vous éloignent de vos vrais militants.

Votre fidèle militant, Mbaré KEBE, Coordinateur A.P.R/Almeria/ Espagne


Dimanche 14 Avril 2013
Dakaractu




1.Posté par dall le 14/04/2013 23:02
c'est un bon proffesseur de politique.
senegal macky sall n'est pas capable de faire mieux meme dans un village a fatick

2.Posté par alioy le 17/04/2013 00:01
MONSIEUR
SI VRAIMENT VS ETES APERISTES IL SERAIT SURPRENANT D'ETRE SI MAL EDUQUE ENVERS
LE CHEF SUPREME DE LA NATION
REVOIS TA COPIE- CE N'EST PAS 1 MANIERE RESPONSABLE DE GERER DES FRUSTRATIONS
D'AUTANT PLUS QUE LE PRESIDENT NE MERITE PAS DE TELLES ACCUSATIONS
POLITESSE DIGNITE ST LES PRINCIPES DU PARTI
NE MILITEZ PAS POUR DES GATEAUX



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015