LES USA METTENT EN GARDE YAYA JAMMEH


Le Département d'Etat américain hausse le ton et met en garde le régime de Yaya Jammeh dont les derniers agissements envers les opposants ont fini d'irriter l'administration du président Obama.  Ci-après la déclaration officielle signée par John Kirby, porte-parole du Département d'Etat :

"Les États-Unis condamnent les peines sévères prononcées à l'encontre de 30 personnes cette semaine en Gambie, y compris un citoyen des Etats-Unis, pour avoir protesté pacifiquement. Ces peines soulèvent des questions légitimes au sujet du respect  de la régularité de la procédure utilisée et de son équité.

Nous sommes également profondément troublés par la torture déclarée de manifestants et de l'opposition et de la mort en détention du chef de l'opposition Ebrima Solo Sandeng.

Nous appelons le Gouvernement de la Gambie à libérer immédiatement tous les 30 condamnés cette semaine, ainsi que tous les manifestant arrêté lors des manifestations du printemps dernier. Nous demandons au gouvernement d'autoriser une enquête indépendante sur les allégations de torture et de mauvais traitements.

Comme la Gambie prépare  les élections nationales en Décembre, nous demandons en outre au gouvernement de garantir les droits constitutionnels de son peuple à la liberté d'expression et de réunion pacifique."
John Kirby
Assistant Secretary and Department Spokesperson, Bureau of Public Affairs
Washington, DC
Mercredi 27 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016