LES ENSEIGNANTS RÉPUBLICAINS À Y EN A MARRE : « Ils ont les mains salies par l’argent du dopage international, des lobbies homosexuels »

C’est un Ahmet Tidiane Diallo très en verve qui a porté la parole des enseignants républicains pour répondre au Mouvement « Y en a Marre ».


LES ENSEIGNANTS RÉPUBLICAINS À Y EN A MARRE : « Ils ont les mains salies par l’argent du dopage international, des lobbies homosexuels »
«Le Mouvement « Y en a Marre » est agonisant. Il n’a plus son aura d’antan et perd de plus en plus en popularité et en crédibilité. Cette dégringolade est certainement due à l’incapacité de ses dirigeants d’avoir une analyse et une lecture objective de la situation politique nationale.
Elle est aussi le fait de l’origine douteuse des énormes sommes d’argent que manipulent ces rappeurs politiciens. Ils sont maintenant désœuvrés et font feu de tout bois pour redorer leur blason. C’est dans ce sens qu’il faut comprendre leur sortie scandaleuse hier (mercredi), dans la presse, pour inviter les jeunes à aller manifester à la Place de l’Obélisque pour insulter la Justice, et par la même occasion, jeter le discrédit sur toutes les réalisations du Président de la République. » Du moins comme le pense le président de la commission thématique du Conseil national des enseignants républicains face à la presse hier.
Ahmet Tidiane Diallo a notifié que « le groupe Y en a Marre qui a totalement oublié les énormes efforts déployés par le Chef de l’Etat pour sauver ses membres des prisons congolaises, manifeste aujourd’hui son ingratitude en taxant le régime actuel de tous les noms d’oiseau. Cela ne nous surprend guère chez des apprentis musiciens en mal d’inspiration et de popularité et qui, pour survivre, ne trouvent leur voie de salut que dans le mercenariat politique. Ainsi, ils ont les mains salies par l’argent du dopage international, des lobbies homosexuels et d’autres origines suspectes. Ne sont-ils pas payés aujourd’hui par cette opposition désorganisée et sans programme, pour insulter les institutions de la République. »
Dans la même dynamique, le porte-parole des enseignants républicains du jour ajoute : « Ils ne verront dans leur noir rassemblement que quelques rares égarés de noire réputation. Les jeunes sérieux de ce pays n’ont plus le temps d’être embrigadés dans des marches ou autres manifestations contre des décisions de justice.
Ceux-ci sont dans les universités, dans les centres de formation, dans les usines, les ateliers, dans les rizières de la vallée ou dans le commerce. Le financement des centaines de milliers de projets du ministère de la Jeunesse est destiné à tous les jeunes sans aucune discrimination. »
Pour lui, les efforts énormes déployés par l’Etat pour la promotion de l’emploi des jeunes ne sont un secret pour personne. « Il faut que l’institution qui est le Chef de l’Etat continue à faire régner l’ordre pour la sécurisation des citoyens qui ne gagnent leur vie que par la sueur de leur front », a-t-il préconisé.
Vendredi 31 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :