LES DÉMONS ONT UN VISAGE! (PAR MAKKANE)

"Le mensonge a le temps de faire le tour du monde et de revenir pendant que la vérité est en train de chausser ses bottes "Mark Twain".


L'agitation fébrile et puérile constatée depuis quelques temps, sous forme de provocation à l'endroit de l'autorité et  des forces de l'ordre, nous éclaire sur le mental d'une opposition acquise aux intérêts sordides de groupes occultes qui prétendent régenter le monde.
Le Sénégal béni de Dieu, va entrer dans le cercle des pays producteurs de pétrole.
Ce qui, assurément, aiguise les appétits des démons du monde des hautes affaires à l'échelle internationale; leurs représentants locaux et vocaux s'activent par  la surenchère politique et sociale aux objectifs mercantiles et criminels.
Comme le destin heureux des hommes et des peuples ne s'accomplit jamais sans
une condition également favorable, c'est sous le magistère d'un leader qui, de par sa formation et son parcours, maitrise bien les enjeux de la gestion pétrolière et gazière, alors le Sénégal bénéficiera des possibilités de contournement des pièges et malignité des sièges de l'avidité et le cynisme.
Notre pays est incontestablement en mouvement, vers la direction souhaitée par les patriotes authentiques, nous ne baisserons pas la garde pour identifier et débusquer les espèces "ana sama walla"en apparition.
En tirant les leçons d'expérience des pays qui ont précédé le Sénégal dans la production et l'exploitation  pétrolière, à travers une approche inclusive et solidaire de  la redistribution des revenus générés, le pays de la "teranga"peut corriger ce mal développement qui gangrène beaucoup de pays africains.
Les études attestent que notre pays pourra disposer du gaz et du pétrole à des prix compétitifs, pour une longue durée.
Faire de sorte que la majorité de la population profite de cette richesse natio-nale, c'est la préoccupation du Président Macky Sall, traduite par la création du Comite d'Orientation Stratégique du Pétrole et du Gaz (COS-PETROGAZ).
Cette volonté de gérer nos ressources dans la transparence rejoint une vision acceptée et validée par le peuple sénégalais, que nous ne trahirons jamais.
Parce qu'elle est gage de notre stabilité enviée, notre fierté de vivre dans la paix, nous ne laisserons aucun fonctionnaire véreux, aucun politicien ambitieux,
mettre en péril les fondements de notre démocratie.
Vouloir forcer un barrage policier, est une violence portée aux agents de notre vaillante police, mais aussi et surtout une défiance à la République qu'aucun citoyen honnête ne peut tolérer.
Oui, le Président de la Republique, vient de renforcer le dispositif de transparence dans la gestion des ressources naturelles. Notre pays a aussi adhéré à l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) et la constitutionnalisation du droit des populations sur les ressources naturelles.
Si les animateurs de partis politiques étaient vraiment soucieux des intérêts de nos populations, ils seraient sur le front de la formation de notre jeunesse pour que notre pays maitrise la chaine des valeurs de l'économie du pétrole.
Mais leur seule ambition est de se placer, servir et capter les subsides de quelques firmes très éloignées du bonheur de leurs compatriotes.
C'est leur attachement saugrenu aux délices et aux rêves d'une promesse de la jouissance pétrolière qui leur fait prendre la poudre d'escampette, à la moindre réponse normale de l'agent public à leur provocation.
Dans ce cas d'espèce, on est loin d'une dictature, mais très collé à  la rigueur républicaine, dans l'ordre effectif de sauvegarde de la paix civile.
En démocratie, tout fini dans le rire et le sourire: les chaussures abandonnées des sérères et autres Ba suivistes sont en vente aux enchères à Sandaga!
Mamadou Kane-MAKKANE
Porte Parole de la DSE/APR/USA
Mardi 18 Octobre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :