LES AVOCATS DE LAMINE DIACK DÉNONCENT L’ATTITUDE DE LA PROCUREURE HÉLÈNE HOULETTE

Les avocats de Lamine Diack, ancien président de l’IAAF, mis en examen pour corruption et blanchiment en France, ont dénoncé, jeudi dans un communiqué remis à l’APS, l’attitude de la procureure Hélène Houlette qui aurait procédé à une "divulgation du secret de l’instruction".


LES AVOCATS DE LAMINE DIACK DÉNONCENT L’ATTITUDE DE LA PROCUREURE HÉLÈNE HOULETTE
Dans ce document, le batônnier Christian Charrière Bournazel et Mes Alexandre Varaut et Daouda Diop, avocats de Lamine Diack, accusent Hélène Houlette, vice-procureure affectée au pôle financier "d’avoir livré des informations contenues dans le dossier d’instruction parfois de manière partielle".

"Mme la vice-procureure a livré au Public, sans aucune nécessité, des éléments tirés du dossier de l’instruction, mettant en cause nommément les personnes mises en examen et en détaillant, et de manière parfois incomplète, des éléments du dossier couverts par le secret de l’instruction", lit-on dans le communiqué des avocats de l’ancien président de l’IAAF.

Le pool d’avocats qui "se réserve le droit de donner toute suite judiciaire utile à cette conférence de presse" en la portant devant les tribunaux, critique l’attitude de la procureure Houlette qui aurait "passé sous silence des éléments du dossier favorables à leur client".

Les avocats citent ainsi le cas de la "caution versée par Lamine Diack et qui aurait lors d’une audience du 21 décembre été revue à la baisse", une information que la procureure a tu au détriment de leur client.

Pour eux, "le fait de passer sous silence cette indication essentielle peut laisser penser que M. Lamine Diack, détiendrait une fortune personnelle, éventuellement en relation avec des faits de corruption".

Hélène Houlette, procureure détachée au pôle financier du parquet de Paris avait pris part à la conférence de presse organisée par l’Agence Mondiale Anti-dopage le 16 janvier dernier à Munich (Allemagne).

La deuxième partie du rapport d’enquête qui a fondé l’ouverture d’une information judiciaire à l’endroit de Lamine Diack et d’autres dignitaires de la fédération internationale d’athlétisme y avait alors été présentée.

 

ABK/PON
Jeudi 21 Janvier 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :