LÉGISLATIVES 2017 : Khalil DIOP, candidat pour le département de DAGANA.


LÉGISLATIVES 2017 : Khalil DIOP, candidat pour le département de DAGANA.
La bataille du WALO aura lieu et la confrontation électorale est déjà rude entre un Parti Démocratique Sénégalais (PDS) à l’assaut et des troupes disparates de l’Alliance Pour la République (APR). Oumar SARR devra nécessairement faire face à la montée en puissance de Khalil DIOP,  ancien responsable du REWMI, acquis à la cause du parti au régime depuis le referendum.

La machine de la massification mise en action dans la ville sucrière et ses environs, s’appuyant sur la force de sa base affective, l’opérateur économique, digne ils du terroir s’engage à donner à donner à son parti la part qui lui revient afin de permettre au Président Macky SALL d’obtenir une pleine représentation dans le WALO.

La synergie politique constante et discrète enclenchée depuis la mobilisation applaudie de l’inauguration de la centrale électrique de BOKHOL, maintient sa vigueur et dissipe les craintes de la direction du parti, nourries par le manque de leadership politique dont l’APR souffre dans le WALO.

«  Les personnes non choisies par la base et qui comptent sur le soutien du Président Macky SALL pour leur investiture peuvent déchanter », a précisé Khalil DIOP, au cours d’une émission retraçant les motifs de son engagement politique.

«  Ces personnes devraient revoir leur position et mettre à l’aise le Chef de l’État, en laissant la base choisir démocratiquement son candidat », a-t-il ajouté.

Le responsable de l’APR évoque, notamment, les injonctions de retrait de listes données par le Président SALL à son frère et à son oncle.

«  Richard-Toll a un poids politique et électoral tel dans le département que le député a toujours été choisi à partir de notre ville qui compte environ 27.000 électeurs sur 112.000 dans le département, soit à peu près 25% de l’électorat. Vu les chiffres, la légitimité du candidat, ne peut venir que de la ville », a expliqué M.DIOP.

« Voilà pourquoi, tous les partis politiques comprennent cet enjeu et se livrent à des batailles épiques pour contrôler la ville. Dès lors le choix du candidat investi dans le département ne peut légitimement qu’être choix par Richard-Toll », indique dans son face-à-face avec le journaliste.
Pour ce mécène du social, « toute autre forme d’investiture serait illégitime et antidémocratique ».

Poursuivant, M. DIOP souligne que  « le WALO mérite un député qui comprend que le WALO occupe une place centrale dans le développement socioéconomique du pays et particulièrement dans le Plan Sénégal Émergent (PSE) ».

Conscient de la position stratégique de la ville, il avait soumis au Conseil municipal de Richard-Toll, le lancement d’un salon international de l’agriculture pour promouvoir les technologies agricoles modernes avec les semis, les engrais, les intrants et attirer les firmes internationales.

«  Nous sommes les premiers producteurs de riz, de tomate, de sucre, d’oignon, de patate et de pompe de terre », a-t-il rappelé.

NDARINFO.COM
Mercredi 17 Mai 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :