LE VIDE CONTINUE AUTOUR DE JAMMEH : Deux officiers supérieurs désertent avant de se réfugier au Sénégal

Libération est en mesure de révéler que deux officiers supérieurs de l’armée gambienne, le colonel Sait Njie et le capitaine de Vaisseau Adama Trawalleh (Marine) se sont réfugiés au Sénégal depuis quarante-huit heures après avoir quitté Banjul par la frontière terrestre.


Les défections ne se comptent plus dans les rangs du despote gambien Yaya Jammeh. Il y a de cela quelques jours, c’est son ministre de l’Information Sherif Bojang qui prenait la fuite. Depuis, celui qui aura porté pendant des années la maudite parole de Jammeh a trouvé refuge dans un hôtel des Almadies où il se fait le plus discret possible.
Aujourd’hui, ce sont des officiers supérieurs de l’armée gambienne qui se sont taillés dans un contexte d’incertitude générale. Selon les informations de Libération, le colonel Sait Njie et Adama Trawalleh, capitaine de Vaisseau à la Marine gambienne, ont fui la Gambie depuis hier.
Ils sont arrivés au Sénégal en passant par la frontière terrestre. Fait assez cocasse : le colonel Sait Njie fait partie des militaires promus par le dictateur quelques heures avant son revirement spectaculaire. Dans tous les cas, les deux officiers ont eu raison de se tirer dans un contexte où l’armée est marquée par des divisions internes. Il y’a de cela quelques jours, le Chef d’Etat-major général des armées
gambiennes Ousman Badjie, l’âme damnée de Jammeh, avait convoqué tous les officiers pour les menacer en cas de défection. Des menaces qui ne semblent pas avoir d’effet puisque bien avant les deux officiers supérieurs cités plus haut, des gradés de l’armée avaient rallié le Sénégal où ils ont été pris en charge par la Division des investigations criminelles (DIC) avant de se faire discrets. La Gambie est aujourd’hui plongée dans une terrible impasse.
D’un côté, Yaya Jammeh exige une porte de sortie pour quitter le Pouvoir sans finir ses jours en prison après avoir commis des crimes de sang sur vingt-deux années de règne sans partage.
D’un autre, Adama Barrow est décidé à être investi le 19 janvier prochain, date à laquelle Jammeh ne sera plus Président de la République. D’ailleurs, les préparatifs de cette investiture vont bon train et des Présidents comme Patrice Talon (Bénin) ou Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) ont annoncé leur présence. Une mission de la dernière chance de la CEDEAO est attendue à Banjul ce jour.
Vendredi 13 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :