LE SÉNÉGAL MEMBRE NON PERMANENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ : Une victoire à la portée de tous les Etats membre des Nations Unies


LE SÉNÉGAL MEMBRE NON PERMANENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ : Une victoire à la portée de tous les Etats membre des Nations Unies
Lors d'une réunion jeudi à l'Assemblée générale, les 193 Etats membres des Nations Unies ont élu le Sénégal, le Japon, l'Egypte, l'Ukraine et l'Uruguay pour siéger au Conseil de sécurité pour une période de deux ans à partir du 1er janvier 2016.
Seuls candidats de leur Groupe régional, ces pays remplacent le Chili, la Jordanie, la Lituanie, le Nigéria et le Tchad.
À la majorité des deux-tiers comme le veut le règlement, l'Égypte, le Japon et le Sénégal ont été élus avec respectivement 179, 184 et 187 voix. L'Ukraine a été élue avec 177 voix et l'Uruguay avec 185 voix.
Ces nouveaux membres non permanents rejoignent, à partir du 1er janvier 2016, l'Angola, l'Espagne, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande et le Venezuela. Les 10 sièges sont renouvelés par moitié tous les ans et sont répartis comme suit: cinq sièges pour le Groupe des États d'Afrique et d'Asie, deux pour le Groupe des États d'Amérique latine et des Caraïbes, deux pour le Groupe des États d'Europe occidentale et autres États, et un pour le Groupe des États d'Europe orientale.
Les cinq membres permanents du Conseil, qui exercent chacun un droit de veto, sont la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis.
En vertu de la Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité a la responsabilité principale du maintien de la paix et la sécurité internationales. Chacun des membres du Conseil dispose d'une voix. En vertu de la Charte, tous les États membres de l'ONU sont tenus de se conformer aux décisions du Conseil.
Le Conseil de sécurité est également chargé de déterminer l'existence d'une menace contre la paix et de réagir à un acte d'agression. Il est aussi chargé de trouver des moyens pacifiques pour régler un conflit ou une dispute entre les Etats. Dans certains cas, le Conseil de sécurité peut recourir à l'imposition de sanctions ou même autoriser l'usage de la force pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.
Le Conseil de sécurité recommande également à l'Assemblée générale la nomination du Secrétaire général et de l'admission de nouveaux Membres à l'Organisation des Nations Unies. Le Conseil et l'Assemblée générale, élisent ensemble les juges de la Cour internationale de Justice.
Vendredi 16 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par barou le 16/10/2015 20:50
...encore un article bête ..certains n'aiment pas leur pays......

2.Posté par Shekhou le 17/10/2015 10:57
Bon article. Qui, cependant, pèche par le choix (?) de ne pas aller au bout de la logique de son titre: relativiser "la victoire diplomatique du Sénégal" que les autorités ont présenté comme quelque chose d'extraordinaire, d'exceptionnel, due à l'aura, au leadership et aux performances exceptionnelles des gouvernants de notre pays, voire du seul Maky Sall ! Politiquement défendable, sans doute. Mais avouons le, intellectuellement malhonnête ! Car, comme l'a si bien souligné le titre de l'article, il s'agit bien d "une victoire à la portée de tous les États membres des Nations unies". La preuve est que le Senegal et l'Égypte ont remplacé le Tchad et le Nigeria et qu'ils étaient les 2 seuls pays candidats de la "région" Afrique. Il est vrai que 2017 c'est demain...



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016