LE PARTI SOCIALISTE AU BORD DE L'IMPLOSION : L'ARRESTATION DES PRÉSUMÉS CASSEURS MET LE FEU AUX POUDRES


L'arrestation des militants socialistes présumés auteurs des actes de violence survenus à la Maison du Parti le 5 mars dernier, est certainement la goutte qui fait déborder le vase socialiste. Détenus à la Sûreté urbaine depuis vendredi à la suite d'une plainte de Tanor Dieng, ces jeunes "casseurs" sont considérés comme la chair à canon de Khalifa Sall, Bamba Fall et Barthélémy Dias. De ce fait, les partisans de Khalifa Sall sont très remontés contre le SG Tanor et ses fedayins qui l'ont poussé "à sacrifier ces jeunes militants".
Ainsi, depuis vendredi soir, c'est la surchauffe dans les deux camps. Bathélémy Dias, proche du Maire de Dakar, a été le premier à fustiger la plainte de Tanor Dieng, taxant même ce dernier d’être aveuglément au service de Macky Sall. A la suite du tonitruant maire de Baobabs-Mermoz, son collègue de N'doulo, Kany Bèye, soutien zélé de Khalifa, en a rajouté une couche, accusant ouvertement Alioune N'doye d'être le bras armé de Tanor dans ce duel.
Ne se laissant pas faire, le Maire du Plateau, connu pour ses déclarations tranchantes, a donné une réplique :  " Décidément, ça continue sous d'autres formes, toujours en accumulant les mensonges. Monsieur Kany Bèye vous mentez en m'attribuant un tel rôle. Mais rassurez-vous, j'assume toujours mes propres propos. Pas la peine de s'agripper au mensonge pour m'atteindre, Dieu ne vous a malheureusement doté d'aucun attribut pour me nuire, et le mensonge est la pire des désolations!"
De son côté, le maire de N'doulo soutient que Ousmane Tanor Dieng est le seul et unique responsable de la situation conflictuelle qui prévaut depuis plusieurs mois au Parti Socialiste (Ps). 
Selon le premier magistrat de la ville de N'doulo, les convocations des militants socialistes ce week-end devant la Dic (Division des investigations criminelles), après les échauffourées enregistrées en mars dernier au siège du Parti socialiste, sont totalement injustes et inappropriées. 
Et Mamadou Kany Bèye d'avertir le président de la République, Macky Sall : « Les gens ont tout compris dans le jeu de Tanor qui est à l'origine de tous les problèmes au sein du Ps où il est minoritaire avec son groupuscule. Que Macky Sall sache que Tanor ne représente qu'une infime minorité au Ps! »
Il finit par brocarder le maire Alioune N'doye qui, selon lui, aurait dressé pour Tanor la liste des socialistes à poursuivre en justice. « Aliou N'doye qui a trahi ses compagnons d'hier parce qu'on lui a promis des privilèges, n'est pas digne de confiance », martèle Mamadou Kany Bèye.
Cet épisode ouvre une séquence grosse de danger pour le Parti Socialiste, à quelques encablures des décisives élections législatives de Mai 2017...
Dimanche 19 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016