LE KHALIFE AUX DEMANDEURS D’EXCUSES : « Ni Senghor, ni Diouf, ni Wade n’ont été hué à Touba… Macky est mon hôte… Mes interdictions ne sont pas nouvelles à Touba »


Tanine, cet autre lieu de retraite spirituel du Khalife Général des Mourides a abrité, ce week-end, un événement pour le moins symbolique. Serigne Sidi Mokhtar Mbacké a fait face à un groupe de politiques, essentiellement composé de femmes, venu s’amender auprès du guide religieux à la suite des différents incidents qui ont émaillé la campagne du référendum, ce qui a mis à rude épreuve la tranquillité de Touba. 
Pour mémoire, des coups de feu avaient retenti à quelques mètres de la grande mosquée, occasionnant du coup à Touba, l’une des scènes politiques les plus graves de son histoire. Des comportements tout aussi regrettables ont été enregistrés lors de la visite du Président Macky Sall, venu présenter son projet de révision constitutionnel au Patriarche de Ngouye-Mbinde. Le Chef de l’Etat avait essuyé des huées à plusieurs endroits… Loin de partager tout cela, le Khalife avait écourté son séjour de Keur Nganda où il observait une retraite spirituelle pour venir lancer une nouvelle fatwa contre les manifestations politiques  à 48 heures de la joute référendaire.
 
A peine a-t-il écouté Sokhna Mame Khary Mbacké Bintou Serigne Mourtada Mbacké présenter ses excuses au nom de toute la classe politique locale, que le Khalife, par le biais de Serigne Cheikh Thioro, a asséné ces quatre vérités. Après avoir salué l’initiative de la Mbacké-Mbacké, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké a rappelé n’avoir jamais interdit ce que ces prédécesseurs n’avaient interdit auparavant. « Les interdits demeurent les mêmes. J’accepte vos excuses totalement. Je tiens, tout de même, à déplorer certains comportements. Il m’a été rapporté que le Président Macky Sall a été hué lors de sa dernière visite à Touba. Que ceux qui l’ont fait sachent que c'est mon hôte qu’ils ont hué. Senghor n’a jamais été hué à Touba. Abdou Diouf ne l’a jamais été. Abdoulaye Wade, aussi ne l'a jamais essuyé ! Ces huées ne m’ont pas plu et c’est d’autant plus regrettable que j’ai ressenti au plus profond de moi-même un pincement de cœur. Que cela ne vous arrive plus jamais ! »


 
Des "dieurdieuf Mbacké" envahiront la salle. La délégation a semblé avoir pris bonne note des remontrances. Il faut noter que les demandeurs d’excuses ont décidé de garder bon espoir que Touba continuera d’abriter des bureaux de vote. Nos recoupements ont permis de découvrir que les grands ténors des partis politiques au niveau de la commune de Touba n’ont pas pris part à la délégation de Mame Khary Mbacké, qui pourtant, avait tenté de les y associer. Certains d’entre eux ont refusé de se prononcer sur la question... 
 
Lundi 11 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :