LANCEMENT DES INSCRIPTIONS SUR LES LISTES ÉLECTORALES EN FRANCE: L'opposition en ordre de bataille


Au moment où Macky Sall visitait les installations d'Alstom à Strasbourg, se tenait dans les locaux du Consulat du Sénégal à Paris, une rencontre déterminante sur le processus d'inscription sur les listes électorales et l'obtention de la carte d'identité biométrique de la Cedeao. Autour de la table, le secrétaire général du consulat et le représentant de la CENI ont fait face aux représentants de l'opposition et de la société civile. Après des échanges parfois houleux, les représentants des partis de l'opposition et de la société civile ont soulevé des réserves sur la fiabilité et la transparence du processus. C'est ainsi que l'inscription en ligne a été largement rejetée, les intervenants ayant opté pour la présence physique des citoyens qui veulent s'inscrire sur les listes. L’absence des décrets d'application sur les points de reforme de la constitution de mars dernier notamment sur la participation des indépendants aux élections, a été décriée et a suscité une inquiétude de l'opposition et des mouvements de la société civile. Le secrétaire général du consulat et le représentant de la CENI ont rassuré les uns et les autres en s'engageant à trouver un consensus sur toutes les préoccupations soulevées par l'opposition. Ainsi, une liste des membres de la commission administrative a été élaborée séance tenante.
Après la réunion, le consulat a débuté les inscriptions en présence des membres de l'opposition et de la société civile à Paris.
Lundi 19 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :