LAC DE GUIERS 2, ÉCURIE WALO : «Yékini est plus dangereux que les lutteurs que j’ai croisés auparavant»

Adversaire de l’ancien «Roi des arènes», Yékini (Ndakaru), le dimanche 24 juillet prochain, au stade Demba Diop, Lac de Guiers 2 mesure la portée de l’événement d’Aziz Productions. L’Open-press d’hier, au terrain de Fith Mith, montre que le chef de file de l’Ecurie Walo est le porte étendard de toute une banlieue, Guédiawaye au moins. Extraits de son face-à-face avec les journalistes.


LAC DE GUIERS 2, ÉCURIE WALO : «Yékini est plus dangereux que les lutteurs que j’ai croisés auparavant»
«Je suis serein en ce moment parce qu’on s’entraînait comme il se doit avant même que le combat ne soit ficelé. Il en sera ainsi jusqu’au jour J. Je suis prêt à ce niveau et sur tous les autres plans. Car le travail effectué dépasse le cadre de cette affiche.»

Etat d'esprit

«Je n’ai pas peur de lui. Loin de là d’ailleurs. Quand tu es dans l’arène, tu ne dois avoir peur d’aucun lutteur. La lutte est un jeu d’hommes et vous savez tous que je ne suis pas un peureux car il n’en existe même pas un à Guédiawaye.»


Lutte ou boxe

«On ne parle pas de lutte avec frappe pour rien. Je n’ai pas fait de séance de contact aujourd’hui (hier) mais retenez que cet aspect n’a pas été négligé. Comme on n’avait pas beaucoup de temps, on s’est dit qu’il fallait faire un peu de boxe et autres pour satisfaire nos fans.»

Stratégie

«Je me focalise sur mes capacités. Je ne me préoccupe même pas de ce qu’il concocte parce qu’à vrai dire, ça ne m’intéresse pas. Je ne crois en mes qualités. Et rien ne sera laissé au hasard. Si le combat nécessite de la lutte pure, il sera servi. Pareil si cela exige de la bagarre. Je ne veux pas que les amateurs parlent de combat facile. Et je suis content de voir qu’il est animé par le même état d’esprit, lui qui veut d’un combat choc. Donc, je vous promets qu’il l’aura car c’est ce que je cherchais moi aussi.»

Respect de l’adversaire

«Cela reste un combat de lutte. Personnellement, je me dis que si quelqu’un est ton ainé dans l’arène, tu lui dois respect au moins. Maintenant, ce sera autre chose une fois dans l’enceinte. Où chacun fera tout pour sortir vainqueur. S’il a les possibilités de me toucher, il ne s’en privera pas. Pareil pour moi. Il n’y a pas de morale à ce niveau, il faut que ça soit clair. Il y aura du feu quand on sera face-à-face.»

Age de l’adversaire

«Il reste un fin technicien et je le considère comme un lutteur qui a 25 ans. Je travaille dans cette logique tout en me préoccupant même pas de son âge. Je ne suis pas de ceux qui pensent qu’il est un vieux lutteur, même s’il est plus âgé que moi. Mieux, il est plus dangereux que les lutteurs que j’ai croisés auparavant et c’est la raison pour laquelle, je respecte beaucoup ce combat. C’est un frère voire un père. Donc, je vais le surprendre et le terrasser sans problème.»

Expérience contre jeunesse

«J’avais dit lors de notre face-à-face qu’ils (Yékini et les autres) doivent nous laisser poursuivre le chemin. Il ne peut plus faire ce qu’il faisait avant. Nous sommes les jeunes et allons dans ce sens monter que la lutte est dans nos mains maintenant.»

Le challenge

«Cette confrontation représente beaucoup de choses pour moi. Je peux dire que tous les lutteurs de l’écurie Walo se sont mobilisés. Je suis ouvert à tout. De la Casamance, à Kolda et en Gambie, nous tendons la main à tout le monde.»

Balla Gaye 2

«Je ne vais pas dévoiler ce que je travaille avec Balla Gaye 2 et tous les lutteurs de Guédiawaye. Sachez simplement que tous les lutteurs de Guédiawaye sont derrière moi et le jour du combat, vous allez voir. Même les plus jeunes comme Rambo, Feu Rouge sont là.»
Jeudi 14 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :