LA POLICE SORT DE SON MUTISME ET TIENT UN POINT DE PRESSE SUR L’AFFAIRE ‘’BOY DJINÉ’’ CE LUNDI A LA DIC


LA POLICE SORT DE SON MUTISME ET TIENT UN POINT DE PRESSE SUR L’AFFAIRE ‘’BOY DJINÉ’’ CE LUNDI A LA DIC

Le Bureau des Relations publiques de la Police organise un point de presse sur l’affaire Modou Fall alias "Boy Djiné", ce lundi, dans les locaux de la Division des investigations criminelles (DIC).

" L’objectif (est) d’apporter des éclairages (sur) l’affaire Modou Fall alias "Boy Djinné" mais également, d’informer l’opinion des actes posés par la Police judiciaire en ces circonstances’", explique la même source.

Elle précise que le point de presse sera animé par le Commissaire de Police Principal, Ibrahima Diop, Chef de la Division des Investigations Criminelles et le Commandant de Police, Amadou Bocar Niane, chef du secteur Frontalier de Kounkané dont dépend le poste de contrôle de Kalifourou.

Baye Modou Fall alias Boy Djinné, évadé de prison et recherché par les forces de sécurité sénégalaises, a été arrêté mardi à Kalifourou (Kolda). Il était en compagnie de son épouse et de son chauffeur.

Boy Djinné est devenu célèbre pour avoir réussi à s’évader de prison à plusieurs reprises. La dernière en date est celle qu’il a réussie le 19 janvier dernier, à la Maison d’arrêt et de correction de Diourbel. Il y était incarcéré depuis son arrestation à Touba pour tentative de cambriolage d’un magasin, dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 janvier 2016.

Pourtant, le 6 décembre 2015 seulement, il déjouait la vigilance des gardes de la Maison d’arrêt de Rebeuss et se fondait encore dans la nature.

Après son évasion de Diourbel, il avait été arrêté en Gambie. Détenu un moment par les autorités gambiennes, il est libéré quelque temps après, et cela, malgré la volonté des autorités sénégalaises de le ramener au bercail.

Mais ce ne sont là que quelques uns des faits d’armes de Boy Djinné, qui passe pour être un as de l’évasion. Des évasions, il en a en effet beaucoup réussi comme ce 17 avril 2008, quand il se faisait encore la belle à la Maison d’arrêt et de correction de Diourbel, avant de récidiver au mois d’octobre de la même année.

Tout cela a fini par entretenir le mythe qu’il aurait des pouvoirs surnaturels qui lui permettraient de se volatiliser dans la nature.

Avec L'APS

Dimanche 10 Juillet 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :