L’ultimatum d'Abdoul Khadre Cissokho à Wade


L’ultimatum d'Abdoul Khadre Cissokho à Wade
DAKARACTU.COM  La coalition Bennoo Ak Tanor a tenu hier son premier meeting de campagne. A cette occasion, Abdoul Khadre Cissokho, membre du comité des sages de la coalition, a donné un ultimatum à Wade. Il a jusqu'à demain vendredi 10 février pour se retirer de la course à la présidentielle. «Nous lui donnons une occasion pour quitter le pouvoir par la grande porte. Il pourra alors briguer le prix Nobel de la paix dont il a tant rêvé», déclare Cissokho. Le socialiste Khalifa Sall et non moins maire de la ville de Dakar a, lui, pour sa part, exhorté l’opposition à maintenir la dynamique unitaire dans le combat contre Wade.
Jeudi 9 Février 2012




1.Posté par patriote le 09/02/2012 09:51
PAS QUESTION DE LUI DONNER UNE CHANCE DE SORTIR PAR LA GRANDE PORTE.....IL DOIT ETRE ARRETER JUGER ET CONDAMNER
DE GRÂCE NOS CHERS LEADERS CETTE fois ci allez jusqu'au bout........il faut que le vieux quitte et que macky soit démaquillé pour toute...............; DE GRÂCE PASSEZ A LA VITESSE SUPÉRIEURE. WADE NE PARTIRA PAS SI FACILEMENT. IL FAUT ALLER JUSQU'AU PALAIS. C'est dommage de le dire mais c'est la seule solution. qui veut des omelettes casse des œufs.........c'est un criminel donc pour qu'il s'attendre à tout.... au front!!!!!!!!!!!!!
Ne comptez pas sur macky sall, c'est honteux ce qu'il a fait ......... Luttez pour que les traitres se repentissent est déjà un combat noble à plus forte raison libérer le peuple d'un tyran.....Ce combat est le notre, alors menons-le à tout prix pour que la mort de nos feu compagnons ne soit pas vaine
VIVE LA DÉMOCRATIE

2.Posté par DIAMOZART le 09/02/2012 10:53
Proposition d’un pacte républicain pour barrer la route à un troisième mandat d’Abdoulaye Wade



Idrissa Seck disait : « Chacun de nous a fait un programme qui touche tous les domaines, mais rien ne peut se faire sans le respect de la Constitution »

Dans la suite logique à cette phrase l’opposition devrait s’unir pour battre campagne en bloc avec, le mouvement Y’en a marre et le M23 ainsi que les trois candidats dont la candidature a été rejetée.
Préalablement, l’opposition devra signer un Pacte Républicain avec comme personnes morales garantes Amadou Mactar M’Bow et Alioune Tine.
Ce Pacte Républicain prévoira entre autre :
- La démission du futur président élu au bout d’un an pour l’organisation de nouvelles élections ;
- La rédaction d’une nouvelle constitution
- Une campagne unitaire opposition, M23 et Y’en a marre pour les élections actuelles ;
- L’appel massif aux votes des électeurs inscrits ;
- La participation active de tous à la campagne du second tour 2012
- La mise en place d’un parlement de transition.
- La répartition des postes du gouvernement entre les signataires pendant la période de transition.
- La mise en phase d’un QG unitaire de surveillance des élections.
La mise en place d’un tel pacte et sa mise en application loin de toute rêverie, est possible si l’opposition fait preuve de patriotisme, de pragmatisme, de réactivité et de dynamisme.


Vive le Sénégal

3.Posté par tarif le 09/02/2012 12:01
JE DEMANDE A L'ENSEMBLE DES MEMBRES DU M23 ET DES PARTIS POLITIQUES DE CONVOYER TOUS LEURS MILITANTS DES REGIONS ET DE LA DIASPORA A DAKAR :PAR CARS, BUS, TRAINS,PAR AVIONS , PIROGUES ET TOUS LES MOYENS DE TRANSPORT POSSIBLE POUR DIRE NON A LA 3° MANDAT DE WADE.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016