L'indépendance de l'ARTP tributaire d'une ambiance de bonne gouvernance (président ACA)


L'indépendance de l'ARTP tributaire d'une ambiance de bonne gouvernance (président ACA)

 L’indépendance de l’Agence de régulation des télécommunication et des postes (ARTP) n’est concevable que dans une ambiance de bonne gouvernance et d’éthique, a indiqué samedi Ousmane Ndiaye, président de l’Amicale des cadres de l’ARTP (ACA), durant une table-ronde sur l’ARTP, organisée sous l’égide de l’ACA.

‘’Notre institution a plusieurs fois alimenté la rubrique des faits divers avec des actes qui ne s’inscrivent pas dans ses missions. Le diagnostic que l’Amicale a fait est que l’indépendance ne saurait être envisagée que dans une ambiance de bonne gouvernance et d’éthique’’, a t-il dit.

Sans indépendance, selon Ousmane Ndiaye, une autorité de régulation n’a pas sa raison d’être. ‘’Mais cette notion d’indépendance, dans la plupart des autorités de régulation, est tributaire d’un contexte, d’un environnement donné et dune volonté politique explicite ou implicite’’, a-t-il néanmoins rappelé.

Selon lui, ‘’ceci peut être matérialisé à travers notamment une politique sectorielle transparente et des textes juridiques adaptés’’.

L’Amicale des cadres de l’ARTP a été créée dans l’optique de constituer à la fois un espace privilégié d’échanges et de concertation, de propositions, et un cadre d’épanouissement professionnel du personnel, précise son président.

‘’A ce titre, nous sommes appelés à mener des réflexions, en toute responsabilité et objectivité, pour apporter des contributions sur tous les sujets touchant à la vie de l’autorité et de l’évolution des secteurs des télécommunications et des postes’’, a-t-il souligné.

‘’Au delà de l’ARTP, la discussion se veut médiane, à savoir la recherche d’outils pour garantir l’indépendance des autorités de régulation quel que soit le secteur d’activités en l’envisageant notamment dans une ambiance profondément respectueuse des principes de bonne gouvernance et des règles d’éthique’’, soutient Ousmane Ndiaye.

Le directeur de l’ARTP, Abou Lô, a encouragé l’Amicale des cadre ‘’à toujours poser de façon courageuse, les vraies questions, et accepter un débat objectif’’, avant de souligner ‘’sa disponibilité à œuvrer pour la prise en charge des recommandations qui sortiront de cette table ronde’’.

Dimanche 16 Décembre 2012
Dakaractu Redacteur




1.Posté par Nabila le 16/12/2012 22:04
L'une des questions que je me suis souvent posée est la suivante: pourquoi l'artp se veut une AAI (entendons Autorité Administrative Indépendante) et est sous la tutelle de la présidence. Un statut aussi hybride entache dès l'entame son efficacité puisqu'il y a un conflit d'intérêts flagrant.
Il faut que les juristes de notre pays se penchent sur les vrais questions et sonnent le glas pour pousser les décideurs à organiser comme il se doit les Institutions de notre pays afin que les personnes s'y retrouvent et puisse avoir confiance!!!

2.Posté par FocusActu le 17/12/2012 00:38
Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016