L’immeuble abritant le siège de l'APS doit être ''évacué d’urgence’’, selon le sous-préfet de Dakar-Plateau

Le sous-préfet de Dakar-Plateau, Seydou Bâ, a demandé que l’immeuble qui abrite les services de la direction de la Communication et de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS), soit évacué ‘’dans l’urgence’’, afin d’éviter toute catastrophe encourue par les occupants de cet immeuble délabré de dix étages.


L’immeuble abritant le siège de l'APS doit être ''évacué d’urgence’’, selon le sous-préfet de Dakar-Plateau
DAKARACTU.COM M. Bâ effectuait une visite d’inspection, mercredi, dans les locaux de l'APS, en compagnie des services de la protection civile, de la brigade nationale d’hygiène, des représentants de la mairie de Dakar.
 
Les techniciens vont déposer rapidement le rapport de la visite. ‘’Nous avons constaté que le bâtiment doit nécessairement être évacué’’, a encore dit le sous-préfet qui a déplore que ''c’est au niveau des services de l’administration que se posent ces genres de problèmes''.
 
‘’Il y a plusieurs prescriptions des différentes structures aujourd’hui concernant ces bâtiments. A chaque fois, on repasse pour voir mais les problèmes demeurent’’, s’est plaint le sous-préfet Seydou Bâ.
 
Toutefois, il a assuré qu’après cette visite, ils seront ''entendus'' par les autorités. ‘’Nous allons crier un peu plus haut pour nous faire entendre à nouveau, car c’est un bâtiment qu’il faut quitter’’, a t- il encore dit.
 
Avis partagé par les différents services qui l’ont accompagné au cours de cette inspection, car le constat est ‘’alarmant’’, a affirmé le sous-préfet de la commune d’arrondissement de Dakar-plateau.
 
Selon Seydou Bâ, ‘’le malheur de l’administration sénégalaise est que l’on construit mais que l’on n’entretient pas ou on le fait que s’il est déjà trop tard’’. Il a expliqué que leur rôle est de faire des propositions que l’autorité va apprécier.
 
‘’Les rapports seront transmis à qui de droit’’, a-t-il précisé, ajoutant que les services concernés vont revisiter les archives pour s’inspirer des anciens rapports.
 
De plus, il a indiqué, c’est la ville de Dakar qui a le ressort de l’évacuation ou de la démolition des immeubles. Il a relevé d’autres difficultés comme ''l'absence des moyens de secours et le non renouvellement de l’air'' dans ce bâtiment qui sert de siège à l'APS.
 
Une note de la Direction de la protection civile, datant de 1998, classait déjà cet immeuble parmi les bâtiments menaçant ruine.
 
APS




Mercredi 3 Juillet 2013
Notez


1.Posté par wathever le 03/07/2013 17:19
les gars si vous voulez etre les premiers à occuper la maison de la press allez y rek ne chercher pas de pretexte



Dans la même rubrique :