L'homme qui a giflé Manuel Valls condamné à 3 mois de prison avec sursis

Proche des mouvements indépendantistes bretons et identitaires, le jeune homme a été jugé en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.


L'homme qui a giflé Manuel Valls condamné à 3 mois de prison avec sursis
L'homme qui a giflé Manuel Valls lors d'un déplacement de ce dernier mardi 17 janvier à Lamballe (Côtes-d'Armor) est condamné à trois mois de prison avec sursis, rapporte "Ouest France". Il écope par ailleurs de 105 heures de travail d’intérêt général.

Le jeune homme a été jugé dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) après 24 heures de garde à vue à la brigade de gendarmerie de Lamballe. Il a reconnu les faits, filmés par de nombreux journalistes.


Nolan L., 18 ans, qui se dit indépendantiste breton et dont la page Facebook affiche une proximité avec la mouvance nationaliste bretonne et les idées d'extrême droite, a été interpellé mardi et placé en garde à vue pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique après avoir giflé l’ex-Premier ministre à la sortie de la mairie de Lamballe.


"L'agression" s'est déroulée à la sortie de la mairie, quand Manuel Valls, applaudi par certains, sifflé par d'autres, est allé à la rencontre des badauds qui attendaient devant le bâtiment. L'un d'entre eux lui a serré la main, avant de lui envoyer une petite gifle en lançant : "Ici c'est la Bretagne !". L'individu, un jeune homme aux cheveux frisés, a été alors violemment plaqué au sol par un des gardes du corps du candidat à la primaire de la gauche.
Mercredi 18 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :