L’homme d’affaires Alla Sène, patron de Sahel Gaz est dans le viseur de Dame Justice.


L’homme d’affaires Alla Sène, patron de Sahel Gaz est dans le viseur de Dame Justice.
L’homme d’affaires Alla Sène est dans le viseur de Dame Justice. Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit de l’une des icônes du milieu d’affaires mouride, patron de Sahel Gaz. Il est trainé en justice dans le cadre d’une transaction impliquant le groupe SFCV.
Selon les radars de Libération, le sieur Alla Sène, membre du Conseil d’administration aurait participé et validé toutes les décisions, avant de changer d’avis, ce que le groupe d’investisseurs ne compte pas entendre après tout le temps qu’il a passé sur le dossier et les accords écrits et délibérations qu’ils ont déjà reçus... Du coup, ils l’ont tout simplement assigné en justice conformément aux dispositions de l’OHADA.
Vu les montants en jeu, l’homme d’affaires risque gros ! Selon un autre membre du Conseil d’administration que nous avons approché, il trouve son attitude « scandaleux » et « inacceptable » à ce niveau d’affaires et surtout à son âge.
Notre contact de soutenir : « Nous avons siégé avec lui et son fils Moustapha (non actionnaire mais souvent invité) dans toutes les instances décisionnelles. Donc, il ne peut pas tout simplement dire qu’il a changé d’avis “comme s’il s’agissait d’une transaction portant sur un tapis de prière”. » Nos tentatives d’entrer en contact avec M. Sène sont restées vaines. Il semblerait qu’il soit hors du pays pour des raisons de santé.
Il faut rappeler qu’Alla Sène avec son fils, Moustapha, sont aussi les actionnaires du Complexe Agro Industriel de Touba et de la filiale du Groupe Ivoirien SIFCA au Sénégal. Bénéficiera-t-il du support des milieux mourides ? Un membre du Conseil d’administration se veut prudent, parce qu’en plus d’avoir le droit avec eux, il y a aussi un mouride très introduit dans le groupe des investisseurs plaignants. Il pense qu’à défaut de rapprocher les parties, Touba et Porokhane risquent de ne pas s’en mêler.
Et d’ailleurs, il semblerait que quelques membres de l’entourage du Khalife de Porokhane, Serigne Mountakha Bassirou, soient déjà au courant de l’affaire. L’audience est prévue le 06 mars prochain devant le juge ! A suivre...
Jeudi 23 Février 2017
Dakaractu




1.Posté par SENEGALAIS le 26/02/2017 23:09
Un journaliste a encore touché de l'argent



Dans la même rubrique :