L’exploitation du pétrole à St-Louis …un danger éventuel pour la pêche (Par Zayire FALL)


L’exploitation du pétrole à St-Louis …un danger éventuel pour la pêche (Par Zayire FALL)
Actuellement, la polémique qui surgit autour du pétrole apparu à Saint Louis ne laisse personne indifférent. Tout le pays est au courant de  la découverte d’un important gisement de gaz naturel, dans la zone de prospection située dans la partie nord du permis de Saint-Louis offshore profond. Cette découverte jugée significative est considéré comme "le plus important gisement en Afrique de l’Ouest, car étant constitué d’une large structure répartie de part et d’autre de la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3.
Son exploitation prochaine suscite moult interrogations.  Certains s’inquiètent de plus en plus de l’impact négatif que cela pourrait avoir sur le secteur de la pêche au niveau de Saint Louis.
Dans certains pays comme la Namibie, l’exploitation des ressources minérales et pétrolières sous-marines a été accusée d’avoir des effets néfastes sur la pêche
Nous devons ainsi nous préparer davantage car le danger qui guette notre chère ville ne s’arrête pas seulement à l’érosion côtière .N’oublions pas que St-Louis  est aussi menacée par l’exploitation future de ce liquide précieux  qui risque d’avoir des effets sur la production halieutique pour plusieurs raisons.
D’abord, lors de l’exploitation, toute cette zone sera délimitée (hors accès) et la pêche y est interdite et des dizaines de  refuges de poissons détruites.
Ensuite, la pollution est un facteur qui va influer négativement sur la production halieutique avec la contamination de milliers des poissons. A rappeler que ces entreprises exploitantes ont un arsenal logistique énorme
Rien que pour ses deux raisons, nous pouvons dire que la pêche court  de grands dangers… l’exploitation du pétrole risque de mettre ainsi en péril l’activité de pêche, principale maillon de notre économie locale. Dans ce cas, pour parer à cela, il faut bien sensibiliser les populations concernées sur les différents aspects du processus. Bien identifier et bien délimiter les zones d’exploitation pour éviter d’éventuels accidents en mer et protéger ainsi nos braves pêcheurs.
En plus de cela ,le versement d’une contre partie financière par les entreprises exploitantes à verser aux  pêcheurs est une obligation dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’entreprises. 
Une étude d’impact environnemental  facilitera aussi aux entreprises d’identifier d’autres risques que représenterait l’exploitation de ce liquide précieux 
Ainsi, à mon humble avis, le dialogue, la concertation, il le faut et c’est obligatoire car il faut que les populations soient informées sur toute la ligne : « savoir les entreprises exploitantes, savoir ce que la ville y gagnera, ce qui leur permettra de maitriser les tenants et les aboutissants de ce long processus.
J’invite ainsi toutes les forces vives de notre ville à s’unir pour sauvegarder  ces ressources pétrolières qui doivent être profitables à la localité .Et pour cela, l’état doit encadrer les relations entre exploitants et populations pour éviter tout malentendu.
Le pétrole est un trésor pour notre ville et notre pays .Le mouvement Wallou Ndar , connu pour son engagement à défendre les intérêts des St Louisiens, souhaite que les populations soient impliquées et informées à tous les niveaux et exige que toutes les dispositions soient prises pour que ces ressources soient exploitées dans la plus grande transparence et dans l’intérêt bien compris des générations actuelles et futures.


Zayire FALL
Mouvement Wallou Ndar
Jeudi 20 Avril 2017
Dakaractu 11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :