L'enquête sur le scandale de drogue dans la police Sénégalaise : Instruction a été donnée au sommet de l'Etat de ne point communiquer sur la procédure


L'enquête sur le scandale de drogue dans la police Sénégalaise :  Instruction a été donnée au sommet de l'Etat de ne point communiquer sur la procédure
DAKARACU.COM - C'est en substance ce qui nous revient de source policière. Mais, nos interlocuteurs restent encore dubitatifs car "il y aura forcément des fuites organisées au profit d'une certaine presse".

Dans la foulée, Dakaractu a pu recueillir que la procédure jusque-là enclenchée "est dans une phase active". Mais, renchérissent nos interlocuteurs, "il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Des auditions se mènent d'arrache-pied".

Commissaire Keïta constamment filé

En somme, nonobstant l'opacité qui recouvre de plus en plus cette affaire, Dakaractu est en mesure de révéler que le dossier encore en instruction, va sous peu, révéler au grand jour ses secrets. Tous ses secrets? Osons seulement espérer que les autorités judiciaires vont communiquer sur les premiers résultats des enquêtes.

Il nous revient cependant, que le commissaire Keïta, bien qu'encore libre de tout mouvement, est surveillé comme de l'huile sur le feu. D'ailleurs, d'aucuns croient savoir qu'il craindrait que l'on attente à sa vie d'où sa propension à communiquer à outrance depuis un certain temps. Mais, qui aurait intérêt à abréger sa vie? "L'enjeu est que c'est une affaire de gros sous, pour ne pas dire que c'est la Mafia de la drogue qui est sur la sellette; elle est puissante et on ne sait jamais (...)" fait remarquer un observateur averti, sous le sceau de l'anonymat.
Quoi qu'il en soit, l'opinion piaffe d'impatience d'être enfin édifiée sur cette affaire ténébreuse affaire!




Jeudi 1 Août 2013
Notez


1.Posté par degeuntane le 01/08/2013 12:35
Il se fera pas tuer bêtement comme ça;faites attention ce monsieur est très intelligents et est commissaire très expérimenté.d'ailleurs si on lui fait quoi que ce soit deuk bi dina diakhasso..........que l'Etat prenne ses responsabilités NAK



Dans la même rubrique :
Hommage à Birane Wane

Hommage à Birane Wane - 13/10/2014