L’auto-flagellation : un mal sénégalais ! (Par Oumou Wane)


L’auto-flagellation : un mal sénégalais ! (Par Oumou Wane)

Pendant que Dakar devisait dans les salons sur le fiasco de la marche de l’opposition, l’animal politique Macky Sall s’en est allé de la ville. Saharienne savane et chapeau panama de rigueur, il a arpenté les campagnes poussiéreuses pour se rendre à la rencontre de son peuple. Ici, il admire des hectares de bananeraies, là il arrache des plantes d’arachides pour voir si elles sont arrivées à maturité, là-bas il montre sa fine connaissance du domaine agricole en citant les noms de diverses espèces de maïs… Dans la foulée, il nous fait la parade des châteaux d’eaux et pistes rurales, distribue des machines agricoles et complimente à tour de bras les acteurs du PUDC… Cerise sur le gâteau, il réfléchit à voix haute sur une discrimination positive en faveur des femmes agricultrices. Puis, comme s’il enjambait une mare d’eau, il fit un saut au Cap Vert ou il a été chaleureusement félicité par son homologue cap verdien avant de rentrer au pays par le nord pour aller inaugurer la première centrale solaire d’Afrique de l’Ouest à Bokhol. Omar Sarr, maire de Dagana, protocole obligeant et facilitant, dut s’occuper de son accueil triomphal ! Qui dit mieux ? Dans un discours de félicitations et de remerciements à tous les acteurs qui ont rendu « tout ceci possible », il pose le pompon final en demandant une baisse du prix de l’électricité à partir de janvier prochain ! De retour à Dakar, il va inaugurer le tronçon Diamniadio-Aibd-Sindia. A peine les ciseaux posés, il enfourche une Audi sport pour conduire lui même jusqu’à Sindia ! Tout ceci pour vous dire que Macky Sall est en haut, en bas, à gauche, à droite, qu’il est aux manettes de la vraie politique et qu’il a déjà lancé la campagne des législatives depuis longtemps et prend de l’avance sur le terrain ! Avis sans frais pour l’opposition !
 
D’ailleurs, lorsque l’arme du HCCT, ce gros gourdin drapé de velours a été dégainé, il était déjà loin et a laissé les socialistes, le soin de savourer sa fidélité et de lui rendre la politesse ! L’affaire Dias a bien failli gâcher la fête mais dans ces galipettes dont seuls les politiciens maitrisent les figures, Mme Aminata Mbengue Ndiaye et Serigne Mbaye Thiam ont fait de leur mieux pour appeler à l’union des socialistes ! Seront-ils entendus ? Si le jeune Dias est plutôt du genre sanguin, Khalifa Sall en fin politicien analysera tout ceci et en se rasant le matin, ne manquera sûrement pas de réfléchir à la meilleure riposte à apporter à cette nouvelle donne !  Guerre ou paix, ils verront bien !
 
Et patatras ! Comme un cheveu dans la soupe, la seconde lettre de Abdoul Mbaye est tombée dans les rédactions ! Ce fut comme l’avant-première de la saison 2 du mélodrame politico-pétrolier Petrotim… L’ex-Pm, en révélant que les décrets qu’il avait contresignés pourraient être corrompus par de fausses informations, nous fit bondir de notre chaise ! S’il pose la question c’est qu’il détient certainement la réponse et que sa campagne de teasing continue !
Ressouffler sur ces braises qui n’en finissent plus d’attiser les polémiques en s’adressant directement au Chef de l’état et en avouant qu’il aurait pu être trompé nous plonge dans l’effroi ! Un premier ministre signe t’il des décrets non analysés par ses services, ne serait-ce que pour un double check ? S’il a été trompé, le Président et même le ministre en charge auraient pu l’être aussi ! Et qui les aurait trompés ?
Soyons sérieux une minute ! Ici l’ex-premier ministre pourrait être accusé de négligence, d’incompétence ou pire, de complicité dans le dépouillement des ressources naturelles de notre pays si c’est avéré qu’on l’a été ! En se jetant dans le feu de cette manière, Abdoul Mbaye a décidé de se saborder politiquement mais après tout sa carrière politique n’a apparemment plus aucune importance à ce stade puisque les déboires judiciaires risquent de compromettre son éligibilité.  Son objectif désormais c’est la pêche au gros, quitte à servir d’hameçon !
Dans la même perspective, en demandant qu’il soit retiré à Timis les 30% de Petrotim, ce serait effectivement une manière vicieuse de tout faire exploser puisque ce Frank Timis n’a pas l’air d’un enfant de chœur et le déposséder pourrait le faire enrager à un point qui pourrait casser la toise ! D’ailleurs, ne l’a t’il pas déjà cassé en venant poursuivre des hommes politiques sénégalais dans leur propre pays, alors que ces derniers ne posaient que des questions légitimes ?
 
Mais enfin, tout ceci est vraiment navrant. Au point où l’on en est, tous les mercenaires du monde vont débouler chez nous car un pays aussi riche de son sol qui expose ses richesses comme lors de fêtes foraines ou de soirées à Sorano où l’on épingle des billets de banques sur les boubous des chanteurs, commence vraiment à devenir absurde. Là effectivement, on pourrait vraiment parler de malédiction de l’or noir puisque nous aurions réussi, plusieurs années avant de goûter au fruit de la première goutte de pétrole, à brûler notre pays à jamais. C’est l’exception sénégalaise, de vrais champions du monde en auto-flagellation !
 
Oumou Wane
 
 

Lundi 24 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016