L’audition des personnes accusées d’avoir saccagé sa maison différée: L’imam Abdou Karim Ndour campe sur sa position


L’audition des personnes accusées d’avoir saccagé sa maison différée: L’imam Abdou Karim Ndour campe sur sa position
L’audition de Dane Niane et Cheikh Bass Gaye prévue hier matin n’a pu avoir lieu. Le matin, les talibés mourides avaient pris d’assaut le commissariat urbain de Police de Diourbel pour empêcher l’audition qui était prévue à 9h de ces personnes accusées par Oustaz Abdou Karim Ndour d’avoir été à la tête de la bande de jeunes qui avait attaqué, mardi passé, son domicile. Déclamant des xassaides à la gloire de Serigne Touba et lisant le Coran, ces nombreux talibés mourides environ une centaine, avaient demandé à être entendus comme les deux accusés.
Avec cette situation tendue, une dizaine de personnes ont été appelées en négociations à l’intérieur du commissariat. Quelques minutes après, ces personnes sont sorties et ont pris le chemin du quartier Keur Gou­mack. Certains dans la foule ont réi­téré leur souhait de voir l’Imam Ndour quitter le quartier Keur Goumack, eu égard à ses prêches offensant et diffamatoires à l’endroit de la communauté mouride. D’autres sont allés plus loin en laissant entendre qu’ils vont demander «à tous les élèves mourides, qui sont au Cem ex-Cemt, de ne plus suivre les cours de oustaz Abdou Karim Ndour».

Serigne Souleymane Gaye, le représentant du khalife général des mourides, qui a joué aux bons offices, a prôné la paix et l’apaisement en rappelant les enseignements du fondateur de la confrérie mouride : «Notre guide, Serigne Touba a toujours prôné la paix. C’est pourquoi, j’ai demandé aux jeunes de surseoir à leur action. Je remercie Serigne Mountakha Mbacké, qui m’a donné le ndigueul pour aller leur parler.»

Au domicile de l’imam Ndour, un policier y a été posté. Sur place, la Fédération régionale des mosquées Ahoul Sunna Wal Jamma de Diourbel a fait face à la presse. «Nous manifestons notre solidarité pleine et entière à l’imam Ndour pour les évènements récemment vécus. Tous nos sermons et discours sont archivés. Et nous comptons également mettre à la disposition des Sénégalais l’enregistrement du prêche de l’imam Abdou Karim Ndour, pour dissiper le doute et faire taire les rumeurs», a confié Malick Guèye, porte-parole de la fédération.
Dans l’après-midi, les négociations ont été ouvertes. Et de sources bien informées, l’autorité administrative  en l’occurrence le préfet du département de Diourbel a essayé de jouer aux bons offices. Ces sources renseignent que si du côté des mourides, l’apaisement est total, il n’en est pas de même s’agissant de l’imam Ndour qui a refusé de retirer sa plainte. Une plainte qui a été déposée, ce mercredi, au commissariat urbain de Police de Diourbel avec 3 certificats médicaux de 15, 25 et 30 jours d’Incapacité temporaire de travail. L’imam Abdou Karim a été aussi entendu, mercredi matin, par les limiers.

quotidien.sn
Vendredi 9 Décembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016