L’appel du président Wade pour la limitation volontaire des naissances à la Une


L’appel du président Wade pour la limitation volontaire des naissances à la Une
Les quotidiens dakarois parvenus mercredi à l’APS s’intéressent particulièrement à la sortie du président de la République, Abdoulaye Wade, mardi, à l’ouverture de la conférence internationale de la planification familiale.

‘’Wade conseille aux jeunes de faire moins d’enfants’’, titre le journal, notant qu’’’il s’est voulu un allié sûr de la planification familiale’’. Walfadjri souligne qu’il ‘’s’est déclaré pour la limitation des naissances dans le monde en général, en Afrique en particulier’’.

Comment cette déclaration du chef de l’Etat sénégalais, la Tribune écrit que ‘’le président de la République, Me Abdoulaye a trouvé la solution au problème du mal vivre économique des Sénégalais. Pour lui, il n’y a qu’une seule solution : arrêter de faire trop d’enfants par le recours à la planification familiale’’.

Le sujet fait la Une de Express News. Sous le titre ‘’Wade prône la maîtrise de la population’’, le journal explique c’est que ‘’l’augmentation de la population face au contexte de crise économique [qui] a amené le chef de l’Etat, Me Wade a demandé aux couples de limiter volontairement leur nombre d’enfants’’.

Citant le président Wade, Le Quotidien titre : ‘’Si l’augmentation de la population n’est pas accompagnée des ressources, il y a une disparité qui crée et accroît la pauvreté.’’

Rendant compte de la conférence internationale sur la planification, Sud Quotidien souligne que ‘’le Chef de l’Etat […] a annoncé devant 2000 participants venus du monde entier, l’augmentation de l’enveloppe des produits contraceptifs au Sénégal qui va passer ainsi de 100 millions à 500 millions de FCfa’’.

Loin de tout cela, Walfadjri informe que ‘’l’arrêté du ministre Kalidou Diallo qui a autorisé à la société Mixta Sénégal +la réalisation d’une voie de desserte+ pour la cité Résidence de la paix, sur un terrain réputé appartenir au lycée Moderne de Dakar, suscite l’ire du collectif des professeurs’’.

Le journal consacre d’ailleurs son principal titre au sujet, en écrivant que ‘’Kalidou Diallo fait une dangereuse sortie de route’’.

Sur un tout autre plan, Première ligne indique que le président Wade a révélé avoir ‘’personnellement rédigé la Constitution’’. Commentant cette déclaration, le journal estime que ‘’l’opposition perd un argument de taille’’.

Au sujet de la transparence des élections, Sud quotidien signale que le mouvement ‘’ Y en a marre (est) en guerre contre les fraudeurs’’. Il estime que ‘’la sécurisation du choix démocratique du peuple sénégalais pour l’élection de 2012 doit mobiliser toutes les énergies et capter toutes les attentions’’.

Le Quotidien publie un entretien avec le député libéral Alioune Souaré qui avoue que le chanteur Youssou Ndour, président du Mouvement Fekké maci boolé ‘’l’a inspiré à +60 %+ dans sa volonté de proposer la modification de l’article 28 de la Constitution traitant des conditions d’éligibilité des candidats à la Magistrature suprême’’.

Expliquant que ‘’le député voulait exiger la licence pour tout candidat à la Présidentielle’’, le journal titre : ‘’Youssou Ndour échappe à la +loi Souaré+.’’

Les quotidiens dakarois évoquent aussi l’extorsion de fonds dont a été victime le richissime bijoutier Ass Malick Tall.

D’après Le Populaire, il a ‘’eu la malchance de croiser la route d’une bande de lesbiennes et d’homosexuels. Khady Ndoye, cerveau du groupe, son amante Adja Ndiaye et l’homosexuel Mbaye Dieng, qui lui ont fait vivre un calvaire et ont réussi à lui extorquer pas moins de 100 millions de francs, ont été déférées au parquet par la sûreté urbaine’’.

Enquête précise qu’elles sont poursuivies pour ‘’associations de malfaiteurs, extorsion de fonds, blanchiment de capitaux, séquestration et violences’’.

( APS )
Mercredi 30 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016