L’appel du pied de Macky Sall à Ousmane N'gom : « Sortez de votre torpeur, le Sénégal a besoin de vos compétences! »


Le Chef de l’Etat Macky Sall était cet après-midi chez l’ancien ministre de l’Intérieur Ousmane N'gom pour présenter ses condoléances, à lui et à sa famille à la suite du décès de Makhtar Moustaph Soulèye N'gom, frère aîné de l’ancien ministre.
Au-delà des témoignages élogieux à son endroit, et qui ont retracé le parcours commun qu’ils ont eu à partager au service de l’Etat du Sénégal, Macky Sall a estimé devoir lui lancer un appel en indiquant que le pays a besoin de tous les bras et toutes les intelligences pour relever les défis qui l'assaillent.
Le Chef de l’Etat a rappelé à l’ancien ministre « qu’il a une majorité confortable, une alliance très large et un gouvernement composé de compétences diverses. » Mais ajoutera t-il, le pays doit mobiliser toutes les énergies et toutes les intelligences pour aller plus vite et relever les défis de l’émergence et de l’épanouissement intégral de l’ensemble des composantes du peuple Sénégalais.
Macky Sall a fait savoir pour terminer, qu’il souhaitait vivement qu’Ousmane N'gom vienne à ses côtés pour cette tâche.
Interpellé à la suite du départ du président, Me Ousmane N'gom a fait savoir que lorsque la plus haute autorité du pays lance un tel appel « avec autant de sincérité, de générosité et d’émotion, on ne peut pas rester insensible à cet appel. »
D’autant plus, dira-t-il, que cet appel n’est pas fait « pour des raisons de pêche de voix, parce qu'encore une fois, il est en mesure de régler cette question tout seul avec les composantes de la majorité, mais il le fait dans l’intérêt du pays. »
« Je suis très sensible et le remercie par rapport à cela et je vais tout de suite dire qu’il y a des circonstances dans lesquels le pays a besoin de tous ses fils et lorsque la patrie vous appelle, vous n’avez pas le droit de ne pas répondre; elle est plus importante que notre propre personne. C’est pourquoi lorsque notre patrie nous appelle nous avons le devoir de répondre. L’amour de la patrie fait partie de la foi, c’est Dieu seul qui trace les destins et qui décide », dira le ministre.  
Revenant sur le geste du Chef de l’Etat, Me N'gom s’est dit très sensible tout comme sa famille entière, par l’acte qui a été posé par le Président Macky Sall qui s'est déplacé avec cette forte délégation « pour nous présenter ses condoléances. »
« Nous sommes profondément touchés par ce geste, d’autant plus que dès l'annonce du deuil, il avait envoyé à la maison mortuaire une importante délégation. »    
Me Ousmane N'gom a par ailleurs rappelé les liens qui l'unissaient à son défunt frère qui l'a encadré depuis sa prime jeunesse « et m'a suivi durant tout mon parcours tumultueux. »
«  En tant qu'homme de tenue, il n’a jamais hésité à braver les rigueurs de la tenue pour se mettre à mes côtés et s’ériger comme bouclier. C’est quelqu'un qui était très cher pour moi », conclura t-il ... IMG_1150-BorderMaker IMG_1151-BorderMaker IMG_1152-BorderMaker IMG_1153-BorderMaker IMG_1157-BorderMaker IMG_1158-BorderMaker IMG_1162-BorderMaker IMG_1163-BorderMaker IMG_1165-BorderMaker IMG_1167-BorderMaker IMG_1169-BorderMaker IMG_1170-BorderMaker IMG_1175-BorderMaker IMG_1176-BorderMaker IMG_1181-BorderMaker IMG_1182-BorderMaker IMG_1183-BorderMaker IMG_1184-BorderMaker IMG_1185-BorderMaker IMG_1201-BorderMaker IMG_1226-BorderMaker IMG_1233-BorderMaker
Vendredi 4 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016