L’appel de Wade à ses adversaires à la Une


L’appel de Wade à ses adversaires à la Une
Les journaux se sont surtout fait l’écho, jeudi, de l’appel du président Abdoulaye Wade à un gouvernement élargi à ses adevrsaires politiques, Ousmane Tanor Dieng et Moustapha Niasse.

Walfadjri se demande si l’appel de M. Wade à Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng est ‘’une simple stratégie électorale ou pas’’. Un autre quotidien, Enquête, se veut interrogatif à ce sujet : ‘’A quoi joue Wade ?’’

‘’Sûr de sa victoire, Wade s’amuse avec Niasse et Tanor’’, lit-on dans L’Observateur qui, à l’instar de nombreux journaux, rapporte les propos du chef de l’Etat : ‘’Je suis prêt à prendre Tanor Dieng et Moustapha Niasse dans la majorité présidentielle avec des postes de ministre d’Etat et tout ce que cela comporte comme avantages.’’

‘’A entendre les déclarations du chef de l’Etat, on a l’impression qu’il a déjà gagné l’élection présidentielle du 26 février 2012’’, note L’Observateur, dans lequel on peut aussi lire : ‘’Wade nargue l’opposition.’’

Le billettiste du Populaire trouve que Niasse et Dieng étant ‘’réputés ne pas marcher sur la tête, sa Majesté (Wade) […] peut encore festoyer, seule, avec sa cour…’’

De nombreux journaux se font l’écho des déclarations du député El Hadji Diouf, mercredi, en séance plénière de l’Assemblée nationale : ‘’Je demande au président de la République (Wade) de ne pas se présenter à l’élection. S’il persiste, je demande à l’Armée de le prendre et de le déposer...’’

‘’Dans d’autres pays, M. El Hadji Diouf aurait été sûrement interpellé parce qu’on ne peut pas faire face à des officiers supérieurs et leur demander de prendre le pouvoir…’’, réplique le ministre des Forces armées Bécaye Diop, cité par plusieurs journaux.

‘’Cette déclaration, constate Walf Grand Place, a indisposé plus d’un. Mais, le ministre des Forces armées rassure que l’Armée n’est pas aventurière.’’

‘’Détention de cadeaux offerts aux chefs d’Etat du Sénégal : Wade accuse Senghor et Abdou Diouf’’, titre Le Quotidien.

Le même journal explique : ‘’Le chef de l’Etat (Wade) a annoncé avant-hier (mardi) sa décision de faire de la villa du défunt président Senghor un +musée présidentiel+. Les proches de ce dernier ne partagent pas cette vision. Cette polémique relance un vrai débat sur la mémoire de Senghor…’’

Cette décision de l’actuel chef de l’Etat fait croire au Quotidien qu’‘’il est temps que les spécialistes se penchent sur le cas Wade’’ dont ‘’les comparaisons [et] déclarations sur une parfaite harmonie intellectuelle et politique avec Senghor deviennent tout simplement obsessionnelles. Pour ne pas dire pathétiques’’.

‘’Les milices débarquent !’’, annonce Sud Quotidien. Citant des sources qu’il qualifie de ’‘généralement bien informées’’, le journal fait état de ‘’recrutement massif dans le camp libéral, touts tendances confondues, de +gros bras+ que l’on dote de matériel de dernier cri comme les bâtons paralysantes et autres bombes asphyxiantes, en quantité’’.

( APS )
Jeudi 10 Novembre 2011




1.Posté par Citoyen le 10/11/2011 13:39
Irresponsable sont ces média qui font comme si wade avait le droit d'être candidat et le serait.
Ne pas avoir d'opposition à hauteur des drames que subit le Sénégal est pitoyable.
Mais la complicité de ces média est criminelle.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016