L'année scolaire 2011-2012 définitivement compromise ?


L'année scolaire 2011-2012 définitivement compromise ?
DAKARACTU.COM L'inquiétude des parents et des élèves n'a visiblement pas fini de grandir. Sud Quotidien alerte l'opinion sur la situation des écoles publiques et des universités sénégalaises. Les mots d'ordre de grève s'enchaînent et engendrent le dysfonctionnement des structures scolaires. Les divers syndicats d'enseignants réclament de l'Etat l'application des accords signés en 2009. La situation s'aggrave et l'arrivée prochaine de l'élection présidentielle et de la Can est loin d'être propice aux études. Les esprits seront perturbés et les élèves se concentreront ailleurs que dans le travail. Les institutions éducatives et plus généralement les Sénégalais risquent d'en payer un lourd tribut. Le Sénégal de demain dépend de la scolarité de ses enfants d'aujourd'hui. Le ministre de l'Education chargé du préscolaire, de l'élémentaire, du moyen secondaire et des langues nationales assurait pourtant récemment que "des réponses et des solutions aux différentes plateformes sont possibles par le dialogue". Certes, il ne faut jamais baisser les bras mais on est en droit de se poser des questions. Compte tenu des retards accusés dans le suivi des programmes, n'est-il pas déjà pas trop tard pour sauver l'année scolaire en cours ? Qu'en sera t-il du taux de réussite aux examens ?
Mercredi 18 Janvier 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016