L'ancien ministre Thierno Lo écrit à Macky Sall : "Avant votre déclaration de ce soir, merci de noter ma position Monsieur le Président"


L'ancien ministre Thierno Lo écrit à Macky Sall : "Avant votre déclaration de ce soir, merci de noter ma position Monsieur le Président"
17 Heures, heure de Dakar je me permets de donner mon avis à mon ami et Président Monsieur Maky Sall avec qui, mon parti l'Alliance pour la Paix et le Développement est en alliance.
Monsieur le Président, je ne sais pas ce que vous allez dire à nos compatriotes à 20 h,mais je voudrais si ce n'est trop tard, vous demander de respecter scrupuleusement la décision du Conseil Constitutionnel quelle qu'elle soit car c'est ce qui est conforme à votre serment qui renferme en son sein le respect des Institutions qui sont le socle sur lequel repose notre République.
Je me sens à l'aise pour vous notifier cette position car conforme à mes positions de 2012 quand je demandais à l'opposition en 2012 de respecter la décision des 5 sages à qui il revenait le droit de validation des candidatures à l'élection Présidentielle.
Je viens aussi à mon nom et à celui de mon parti  donner un avis car un communiqué venant de la Présidence nous apprend par voie de presse que les 5 sages se sont prononcés me donnant l' occasion de pouvoir donner un avis qui donnerait pas l'impression d'une quelconque influence ou pression.Quelle que soit votre décision de ce soir sachez Monsieur le Président que si elle n'est pas conforme à l'avis ou décision du Conseil Constitutionnel, elle n'a pas mon adhésion et vous pouvez considérer que c'est un autre point de nos différences car nous ne saurions être d'accord sur tout et je vous prie de considérer que ne pas être d'accord sur tout mais juste de savoir ce que l'un ou l'autre pense est un postulat en démocratie et donne un sens à un compagnonnage basé sur la sincérité.
Vous avez fait preuve durant tout le temps de votre magistère, de quelqu'un qui résiste à la pression des opinions et qui respecte nos Institutions comme vous le faisiez en 2012 en quittant la place de l'indépendance pour aller battre campagne. Les soubresauts des adversaires comme ce fut le cas en 2012 ne doivent pas pousser à la fragilisation de nos Institutions par l'utilisation de ce prétexte fallacieux du Wakh Wakhete qui ne signifie rien car étant une expression que nos mères ou grands parents utilisaient quand ils étaient agacés par leurs petits enfants à qui des promesses étaient faites. C'est seulement qu'en 2012 que l'opposition en a fait un slogan pour combattre le Président Wade et malheureusement sa majorité qui n'avait pas le temps de combattre ces slogans qu'on lui collait car prise dans ses querelles de tendances n'a pas eu la clairvoyance et le temps de les détruire .On a vu nulle part dans le monde, un Président qui peut respecter ses engagements sans prendre compte des avis des différentes Institutions pour la légalité et des facteurs qui permettent la bonne mise en œuvre.Il ne vous appartient pas Monsieur le Président de la République de fragiliser nos Institutions ce serait un précédent dangereux et une jurisprudence.
vous avez mon appui et celui du parti auquel j'appartiens si vous suivez la décision ou l'avis du Conseil Constitutionnel et j'ai pris le soin d'en Informer vos plus proches collaborateurs avant votre adresse à la Nation de ce soir à 20heures
Je vous prie de croire Monsieur le Président à mes sentiments respectueux et ma ferme volonté de respecter nos Institutions sans lesquelles il n'y a pas de République ou d’État c'est selon.

Ministre Thierno Lo
Président de l'Alliance Pour la Paix et le Développement
Mardi 16 Février 2016
Dakaractu




1.Posté par soda le 16/02/2016 18:59
Un texte plein de renseignements et qui est adapté au contexte de réduction de mandat qui commence à faire parler beaucoup mais peu sont intéressés comme dites M. Lo

2.Posté par camara le 16/02/2016 19:01
Bien dit zidane c'est bon d'avoir un allié de taille , éclairé et avisé pour parler à toute franchise de l'intéret du pays . Non à un mandat de 5 avec un tripatouillage de notre constitution

3.Posté par demba ciré le 16/02/2016 19:04
Il faut que tout le monde fasse comme vous parler avec le Président Macky avant qu'il ne commette l’irréparable. Ce mandant est de sept ans et ce wakh whakhet ne veut rien dire nous qui sommes des cayoriens

4.Posté par khady diop le 16/02/2016 20:08
très intéressant comme contribution qui donne un éclairage sur la question du mandat. Merci beaucoup pour votre contribution

5.Posté par jules mbengue le 16/02/2016 20:12
très beau texte très bien développé Pm doit savoir que le Sénégal vote pour les 7 ans mais ce qui a lieu de faire maintenant c'est de le convaincre pour ne pas toucher le mandat

6.Posté par ndanane le 16/02/2016 20:18
bravo zidane macky doit savoir que sa parole n'est pas plus noble que celle de la volonté populaire. il doit arrêter de se prendre la tête pour une simple pression sociale



Dans la même rubrique :