L'alerte des services de renseignements à Macky Sall devant le cocktail explosif constitué par la pénurie d'eau, les inondations et la cherté de la vie


L'alerte des services de renseignements à Macky Sall devant le cocktail explosif constitué par la pénurie d'eau, les inondations et la cherté de la vie
De bonnes sources, Dakaractu est en mesure de révéler que la communication du Président de la République lors du dernier conseil des ministres portant sur les inondations, la pénurie d'eau entre autres sujets portant sur les préoccupations quotidiennes des populations, était loin d'être fortuite, voire d'usage.
Il nous est revenu que les différents services de renseignements, "déployés sur le terrain" ont fini d'alerter sur le danger d'une révolte populaire qui guette le Sénégal. En clair, les RG redoutent que des émeutes éclatent malgré les promesses de l'Establishment et les engagements pris ça et là.
C'est d'ailleurs ce qui explique la réunion convoquée il y a 48 heures au Palais Présidentiel et cette sortie avant-hier à la hâte du Premier Ministre, à travers un face à face avec la presse, aux fins de rassurer les masses, notamment la banlieue dakaroise décrite par les RG comme une "poudrière", selon nos sources. Qui renchérissent que l'actuel locataire du Palais a été informé de la gravité de la situation sociale présente, exacerbée par une économie au ralenti. Mais là où le bât blesse sérieusement réside dans la révolte jusque là sourde des populations, face au manque d'eau et les multiples annonces d'un retour à la normale non encore concrétisées.
D'ailleurs, nous avons appris que le chef de l'Etat, qui est invité au cérémonial de prestation de serment du nouveau Président de la République Malien ", a demandé à être informé sur la situation, particulièrement de la pénurie d'eau en temps réel" pour reprendre les mots de nos sources...
Dakar actu




Jeudi 19 Septembre 2013
Notez


1.Posté par fall le 19/09/2013 13:24
Normal dans un pays gouverne il y a rien d'exceptionnel!

2.Posté par Mobilisation populaire le 19/09/2013 13:25
Sénégalais descendez dans la rue!!! vive la révolte populaire!!!! chassez ce gouvernement incapable et ce président passif

3.Posté par pape sene le 19/09/2013 15:02
Twitter
Ouais un gouvernement incapable truffé de nuls y'a de quoi être indignés

4.Posté par Balde Amadou le 19/09/2013 20:58
en tout cas il a la pisse ..depuis son arrivee que des malheurs...et pourtant j ai vote pour lui mais vraiment la c est avec regret

5.Posté par Kaïs hussein DIADINE le 19/09/2013 21:49
Il faut le retour des Wolofs au pouvoir

6.Posté par fari faye le 19/09/2013 22:43
waay où est mon post?

7.Posté par Baks le 20/09/2013 01:03
Il est temps de se mobiliser, en plus de l'eau, il n'y a plus d'électricité dans la ville.

Pauvre de nous, il est temps d'agir pour bouter cette bande d'incapables hors du pays

8.Posté par PTDR le 20/09/2013 03:12
moi je ne c pa skii vous a touss poussé à voté pr macky sall... rien de speicial. un politicien comme tou ceux ki snt deja paC... ki ne cherch ka avoir une place au soleil c tou.. bref... 2017 je ne penss pa ke leii gens vnt revotéé pr lui... #si ca continu de la sorte bien sur... aycthia brulon deii pneuu partouu !! ;) ( fau dir ke jaimeii bien cette peiriode !! hahahaha... )

9.Posté par Papa Gueye le 20/09/2013 08:13
Le Maire de Thiès candidat à la présidentielle devrait revoir son CV car les démentis se suivent et se ressemblent sur son supposé passage à Princeton University. C’est la première fois qu’une voix officielle de cet établissement se prononce sur cette affaire. Selon Mamadou Lamine Sagna « IdrissaSeck n’est pas sorti de Princeton University ».
« Les personnes de nationalité sénégalaise que je connais et qui sont sorties de Princeton University, sont trois. Il s’agit de Mouhamadou Diop sorti dans les années 1970, Fatou Binetou Sagna et un certain Fall. Il y a aussi deux sénégalais qui ont été invités là bas pour des recherches. Il s’agit d’Aboubacar Beye qui est un professeur et Mbacké Niang architecte » avait révélé le Sénégalais professeur à Princeton University Mamadou Lamine Sagna sur la Chaine 2STV. Ce dernier a d’ailleurs déclaré qu’il y a un réseau d’anciens élèves de Princeton et que si Idrissa Seck avait fréquenté cet établissement ils allaient le connaitre. D’autres sénégalais qui ont connu le Maire de Thiès ont démenti cette partie du Cv de l’ancien premier Ministre de Wade. Précisons que Mouhamadou Lamine Sagna est le Président de l’association qui regroupe les Sénégalais de la Diaspora réunis au sein de Re-source Sununet.
L’université de Princeton (Princeton University) est située dans la ville de Princeton dans l’État du New Jersey, aux États-Unis. Elle a été fondée en 1746 en tant que collège du New Jersey. Elle devient l’Université de Princeton en 1896.
Doudou SECK
Vos commentaires
Le 11 février 2012
En réponse à : ACTUALITE : Idrissa Seck n’est pas sorti de Princeton University selon Mamadou Lamine Sagna professeur à Princeton
CURSUS SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE DE IDRISSA SECK :
Toute la vérité, rien que la vérité sur les études peu reluisantes de Idy.
Au cours de sa sortie sur la radio Rfm, Idrissa Seck a beaucoup parlé de son cursus scolaire et universitaire en citant tour à tour le collège Saint Gabriel de Thiès, le lycée Vanvo de Dakar, Sciences Politiques de Paris et naturellement l’université de Princeton des Etats-Unis. Mais curieusement, Idy ne fait que répéter inlassablement son statut d’ « ancien » de ces établissements scolaires et universitaires. Il dit : « Je suis ancien de Sciences Politiques, je suis ancien de Princeton ». Remarquez l’escroquerie : Idy ne dit jamais « je suis diplômé de Sciences Politiques à Paris » ou bien « je suis diplômé de Princeton aux Etats-Unis », mais seulement « je suis ancien de ces établissements ». Pour la gouverne des lecteurs qui risquent de se laisser abuser par Idy, nous rappelons ceci :
L’EXAMEN D’ENTREE EN 6EME : PREMIER ECHEC
Idy avait échoué à l’examen d’entrée en 6ème à Thiès en 1972. Heureusement, c’est l’épouse chrétienne de son cousin Alioune Badara Niang, (cette femme est la sœur de Marie Thérèse Diédhiou) qui avait été prise de pitié par le sort et par la pauvreté de Idy. Cette femme-là est allée solliciter au collège Saint Gabriel une place en classe de 6ème en faveur de Idrissa Seck comme « cas social ». Dans ce collège, tout le monde payait sauf Idy, parce qu’il était issu d’une famille misérable (son père était vendeur de légumes au marché de Thiès et sa mère griotte dans les cérémonies mondaines). Voilà comment Idy s’est retrouvé au collège Saint Gabriel.
STATUT DE « RECASÉ » AU LYCÉE VANVO
Pour le lycée Lamine Guèye, c’est toujours son cousin Alioune Badara Niang (mais c’est encore plus complexe et plus grave dans leurs relations familiales) qui avait réussi à lui trouver une place de « recasé » dans le lycée où il n’y avait que des fils à papa. Ce n’était pas le lieu indiqué pour un misérable comme Idy, mais le coup de pouce de l’avocat Wade a été déterminant pour que Idy entre à Vanvo. Là aussi, il n’était pas un brillant élève comme il voudrait le laisser croire. C’est vrai qu’il se classait premier en arabe, mais c’est tout. Pour toutes les autres matières, il était médiocre. C’était entre 1978 et 1981, les archives sont là. Idy a eu son bac en 1981 à l’âge de 22 ans alors que ses camarades de classe en avaient 17 ou 18, ce qui n’est donc pas le propre d’un dénie.
A L’UNIVERSITÉ DE PARIS, IDY ÉTAIT HÉBERGÉ PAR OUSMANE NGOM
Venons-en maintenant à ses études de Sciences Politiques à Paris. Idy avait la manie de s’inscrire dans une université uniquement pour avoir la carte d’étudiant afin de garnir son CV. C’est tout. Idy ne peut pas brandir un diplôme qui lui aurait été décerné par cette université parisienne. D’ailleurs, il est arrivé à Paris en septembre 1981. Sur recommandation de Wade, il était hébergé dans la chambre d’étudiant de Ousmane Ngom. Mais c’est seulement pendant l’année 1986-1987 qu’il est allé s’inscrire à Sciences Politiques. Question : Qu’a fait Idy entre 1981 et 1987 à Paris ? Réponse : Rien du tout, sinon vadrouiller et vivre aux basques de Ousmane Ngom qui l’avait entièrement pris en charge alors que le fainéant Idy ne faisait que dormir. D’ailleurs, quel besoin un diplômé de Sciences Politiques peut-il trouver à revenir à Dakar en 1988 pour essayer de s’inscrire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Dakar ? Pour toute réponse, le Doyen de la Faculté à qui il avait fait parvenir une demande lui avait répondu que la seule faveur qu’on pouvait lui faire, c’était de l’autoriser à s’inscrire en Duel II. Aussitôt, Idy avait boudé pour aller chercher ailleurs. Si vraiment il était diplômé de Sciences Politiques, ce n’est pas une inscription en Duel II que le Doyen lui proposerait, mais plutôt un poste de professeur dans cette même Faculté. Ceci révèle encore une fois que Idy a toujours été un escroc du savoir, un escroc des diplômes.
IDY ÉTAIT INSCRIT EN COURS DU SOIR POUR 6 MOIS A PRINCETON
Enfin, pour ce qui concerne maintenant son passage à l’université américaine de Princeton, il faut préciser que c’est Jean Collin, l’ancien tout-puissant ministre d’Etat de Abdou Diouf qui, pour récompenser Idrissa Seck de sa tortuosité (il était taupe du régime Ps au seindu Pds), lui avait octroyé la bourse pour un séjour de 6 mois seulement aux Etats-Unis. Oui, vous avez bien lu. Nous avons bien dit « 6 mois ». Nous savons bien comment fonctionnent les universités américaines en matière d’études et de diplômes.
Si un étudiant arrive aux Etats-Unis avec le bac, il a d’abord deux formalités à remplir. La première, c’est passer un test de niveau à l’issue duquel l’université l’accepte comme étudiant. La deuxième, c’est de faire 6 mois d’adaptation à la langue : ces 6 mois destinés aux francophones servent à apprendre l’anglais pour pouvoir comprendre les explications des professeurs. Ces deux formalités, une fois remplies, l’étudiant attaque maintenant le premier cycle qui dure 4 ans à l’issue desquels il obtient le diplôme appelé Bachelor. Après ces 4 ans, l’étudiant entre en second cycle qui dure 2 ans à l’issue desquels il obtient encore un diplôme qui s’appelle MBA. Enfin, l’étudiant attaque le troisième et dernier cycle qui dure 2 ans et qui est sanctionné par le plus haut diplôme américain et qui s’appelle PH.D. qui donne le titre de Docteur. Voilà pourquoi on dit Docteur Cheikh Tidiane Gadio. Lui, il a bouclé les 8 ans sans redoubler pour avoir obtenu à la fois le Bachelor, le MBA et le PH.D. Parmi les ministres de l’actuel gouvernement, Mamadou Sidibé a suivi le même cursus aux Etats-Unis. Revenant à Idy, signalons qu’il est arrivé aux Etats-Unis en avril 1991, il a étudié 6 mois à Princeton et est rentré à Dakar en septembre 91. Alors, quel diplôme a-t-il pu ramener de Princeton après seulement 6 mois de cours du soir ? Nous disons bien « cours du soir ».

Voilà pourquoi Idrissa Seck n’a eu aucun diplôme d’études supérieures. Aucun ! Et nous le défions de nous prouver le contraire
Le 11 février 2012 à 03:57, par CON
En réponse à : ACTUALITE : Idrissa Seck n’est pas sorti de Princeton University selon Mamadou Lamine Sagna professeur à Princeton
Idrissa SECK ne dit jamais ses diplômes. Il cite toujours des écoles rek. C’est le seul sénégalais qui n’a pas de camarade de promotion dans le supérieur. On n’a jamais vu une personne dire qu’il était dans une University avec Idy


10.Posté par neutre le 20/09/2013 08:14
vous wa pds fermer vos g.u.e.l.e.s nous ne sortons nulle part en 12 ans vous avez gache ce pays qui ne peut pas se reparer en 2 ans



Dans la même rubrique :