L'aéroport international Blaise Diagne a coûté 407 milliards de F CFA.


C'est une révélation du directeur de l'AIBD qui répondait aux questions de notre confrère Mamoudou Ibra Kane dans l'enregistrement de l'émission dénommée "les affaires de la cité". Au-delà de cette bagatelle, le directeur a également tenu à apporter beaucoup de précisions sur les mesures prises pour le bon fonctionnement de ce joyau : " les vieux taxis qui stationnaient à l'aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar n'auront plus leur place à AIBD" précise t-il, avant d'ajouter que le CETUD travaille sur un projet pour mettre à la disposition des usagers, des taxis répondant aux demandes de l'heure, toutefois il précise que les détenteurs de taxi peuvent bien entrer en possession de ces nouveaux véhicules s'il s'approchent de leur services.
La navette entre Dakar et l'Aéroport sera assurée par la société Dakar Dem Dikk avec un dispositif de 15 bus. L'autre innovation concerne les cambistes ou échangeurs de monnaie qui squattent les abords de l'Aéroport Léopold Sédar Senghor. Ils ne pourront plus accéder à AIBD; le directeur déclare que des banques installées sur place vont faire le travail à la place de ces ambulants. Le 07 décembre prochain tous les avions feront désormais leurs décollages et atterrissages sur le tarmac de AIBD à partir de 12h, mais l'avion présidentiel va pour le moment rester à l'aéroport Léopold Sédar Senghor en attendant les finitions de son hangar qui se trouve désormais à l'aéroport international Blaise Diagne. Le patron de l'aéroport déclare que les autorités réfléchissent sur l'installation du solaire pour l'alimentation de la structure, car la facture d'électricité mensuelle risque d'être très salée. Elle coûtera 100 millions à l'AIBD...
Mercredi 25 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :