L'aéroport LSS fermé à la circulation aérienne pendant six heures : Le NTSB débarque à Dakar pour enquête


L'aéroport LSS fermé à la circulation aérienne pendant six heures : Le NTSB débarque à Dakar pour enquête
DAKARACTU.COM - Comme annoncé par Dakaractu, un avion militaire est sort hier de la piste de l'aéroport LSS. Un incident qui a du coup occasionné des désagréments, notamment la fermeture de l'espace aérien sous nos cieux pendant six tours d'horloge.
Selon des sources proches de l'aéroport, l'avion a juste raté son atterrissage. Un incident que les professionnels du secteur somme toute névralgique de l'aéronautique appellent "sortie de piste".

Le NTSB débarque à Dakar pour enquête

Interpellées sur les raisons ayant motivé cette "sortie de piste", nos sources s'accordent à dire que l'avion militaire en question s'est embourbé. En somme, l'appareil a juste raté le coche, c'est à dire son atterrissage. "C'est peut être du au mauvais temps, allusion faite aux fortes pluies qui se sont abattues hier sur Dakar" renchérit notre source. Inutile de dire, cependant, qu'aussi bien au niveau des Yankees, que chez la partie Sénégalaise, seront produits des rapports relatifs à cet incident regrettable. D'ailleurs, les autorités américaines ont fini de saisir leur agence habilitée à enquêter sur ce genre d'incident dénommé NTSB (National Transportation Safety Board).
Depuis sa création en 1967, le NTSB a enquêté sur plus de 124 000 accidents d'aviation et sur plus de 10 000 accidents ferroviaires ou routiers. C'est ainsi que le NTSB est devenu la première agence mondiale d'enquêtes sur les accidents. Joignables 24 heures sur 24, 365 jours par an, les enquêteurs du NTSB voyagent à travers le pays et le monde entier pour mener des enquêtes sur des accidents majeurs et établir des enregistrements sur les faits, ainsi que pour émettre des recommandations de sécurité.

Nous avons cependant appris que le NTSB a publié plus de 12 000 recommandations pour tous les modes de transport et plus de 2 200 destinataires. Depuis 1990, le NTSB a mis en évidence certains problèmes dans une liste de priorités quant aux améliorations à entreprendre en matière de sécurité. Même si le NTSB ne régule pas l'équipement des transports, ni le personnel ou les opérations et qu'il n'a pas autorité pour enclencher des actions pour renforcer la sécurité, sa réputation en matière d'impartialité et de rigueur lui a permis de connaître un réel succès dans l'amélioration de la sécurité dans les transports. Ainsi, plus de 82 pour cent de ses recommandations ont été acceptées par les personnes en mesure d'imposer ces changements.

Il nous revient, à cet effet, que plusieurs responsabilités sont engagées à savoir celle de l'agence des Aéroports du Sénégal, l'Anacim (gestionnaire au même titre que les ADS de la piste et de l'aviation sur l'espace Sénégalais); mais aussi et surtout l'armée de l'Air, particulièrement le pilote de l'avion Yankee.
Réfutant toute idée de fatalité, nos sources s'accordent à évoquer une défaillance de la gestion du risque. Affaire suivre...
Lundi 16 Septembre 2013
Dakar actu




Dans la même rubrique :