L’actuel Premier Ministre, Baciro Dja sur la crise politique en Guinée Bissau : « Nous avons la légalité constitutionnelle, la légitimité populaire, la majorité parlementaire, le soutien du peuple et de la CEDEAO »


En marge du 49ème sommet de la CEDEAO tenu à Dakar, le nouveau Premier Ministre de la Guinée Bissau, Baciro Dja s’est confié en exclusivité à Dakaractu sur la situation de crise que vit son pays. Vif et précis dans ses réponses, le Premier Ministre note d’emblée qu’en «vérité, il ne s’agit que d’une crise superficielle voulue et entretenue par l’ex-Premier Ministre Domingos Simoes Pereira ».

Expliquant le fonctionnement de sa formation politique, le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), qui a comme président le PM déchu (Domingos), Dja explique que « pour être président de la République, on n’a pas besoin d’être président du PAIGC. » Une manière pour lui de faire le distingo entre le fonctionnement du parti et la conduite des affaires républicaines.

 « Nous devons analyser en profondeur la réalité en Guinée Bissau », souligne-t-il non sans expliquer qu’en réalité le parti n’a pas de problème, mais c’est plutôt son prédécesseur qui a des difficultés de management. Car, justifie-t-il, « Domingos est en conflit avec le numéro deux (2) et le numéro trois (3) du parti que sont  respectivement Camara et moi-même, avec Dasylva Gomes, mais aussi avec beaucoup d’autres responsables! » D’où son interrogation : « Est-ce que dans ces conditions, c’est le parti qui a des problèmes ou c’est Domingos ? »

La réponse à cette question coulera de source pour Baciro Dja qui est d’avis que « le Président du PAIGC, Diomingos Simoes Pereira, qui avait boudé la cérémonie du dialogue national ouvert par le Président de la République José Mário Vaz, veut simplement  transformer cette pseudo crise en une crise constitutionnelle. » Dans le même ordre d’idées, il n’hésite pas à accuser ce dernier d’avoir utilisé le PAIGC, alors qu’il ne maîtrise même pas son idéologie pour arriver au pouvoir…

Bénéficiant de la confiance pleine et entière du Président de la République, le Premier ministre Baciro Dja affirme avec fermeté que son gouvernement a « la légalité constitutionnelle, la légitimité populaire, la majorité parlementaire, le soutien du peuple  Bissau Guinéen et de la CEDEAO ».  « Nous avons une nouvelle majorité à l’Assemblée Nationale avec 57 députés qui ont choisi Baciro Dja comme Premier ministre. Alors que l’actuel Président du PAIGC, Diomingos Simoes Pereira n’a pas voulu prendre en compte cette nouvelle réalité…. », insiste-t-il pour mieux marquer sa légitimité.

 « La loi est avec nous, la majorité parlementaire est avec nous, le peuple est avec nous et même la CEDEAO nous  soutient », se satisfait Dja qui se dit prêt au le dialogue avec tous les acteurs de la Guinée Bissau malgré les violentes attaques perpétrées contre la présidence de la République. 
Lundi 6 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :