L'acteur de «Taxi Driver» dit tout le mal qu'il pense du candidat républicain à la Maison Blanche dans un message diffusé sur la chaîne Fox News.


Robert de Niro ne porte pas Donald Trump dans son cœur, et le fait savoir. Dans une vidéo diffusée vendredi soir sur la chaîne conservatrice Fox News, l’acteur américain (Taxi Driver, Raging Bull, les Affranchis, Casino…), connu pour ses positions démocrates, s’en prend violemment au candidat républicain à la Maison Blanche.

Face caméra, filmé en noir et blanc, De Niro indique dans un langage peu châtié qu’il ne compte certainement pas pas offrir son vote au magnat de l’immobilier, dans la tourmente après la publication par le Washington Post d’une vidéo de 2005 dans laquelle il tient des propos obscènes à l’égard des femmes. «Il est tellement stupide. C’est un minable, un chien, un porc, un escroc, un artiste de merde, un roquet qui ne sait pas de quoi il parle, qui ne travaille pas ses sujets, qui se fiche de tout, qui pense qu’il joue avec les gens, qui ne paie pas ses impôts», attaque l’acteur de 73 ans, en faisant allusion aux révélations du New York Times sur les impôts du milliardaire.

«Un coup de poing dans la tronche»

«C’est un abruti. Colin Powell [secrétaire d’Etat sous la présidence Bush] l’a dit mieux que tout le monde : c’est un désastre national. Il est une honte pour ce pays», poursuit De Niro, avant d’exprimer son incompréhension face à l’ascension politique du milliardaire. «Cela me met tellement en colère que ce pays soit arrivé au point de mettre cet idiot, ce crétin, là où il est aujourd’hui.» «Il dit qu’il aimerait donner un coup de poing à des gens ? Eh bien, moi j’aimerais bien lui mettre un coup de poing dans la tronche. Est-ce que c’est le genre de personne que nous voulons comme président ? Je ne crois pas». L’acteur fait également part de son inquiétude pour l’avenir des Etats-Unis : «Ce qui me préoccupe, c’est la direction que prend ce pays et je suis très très inquiet au sujet de la mauvaise direction dans laquelle nous pourrions aller avec quelqu’un comme Donald Trump. Si vous vous intéressez à votre futur, votez», conclut-il.

Plus isolé que jamais, Donald Trump exclut d'abandonner

Selon Variety, cette prise de position devait initialement intégrer la campagne #Voteyoufuture, qui incite les électeurs à prendre part au scrutin prévu le 8 novembre prochain, mais elle aurait été jugée trop violente. En juillet dernier, une centaine de célébrités dont les acteurs hollywoodiens Jane Fonda, Julianne Moore et Mark Ruffalo avaient également pris position contre le candidat républicain, et alerté dans une pétition sur «les dangers d’une présidence Trump».

LIBERATION
Dimanche 9 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :