L’UMS RAPPELLE A L’ORDRE LE PARQUET- Les magistrats touchés dans leur honorabilité par le Procureur


L’UMS RAPPELLE A L’ORDRE LE PARQUET- Les magistrats touchés dans leur honorabilité par le Procureur
Comme annoncé en exclusivité par Dakaractu, l’Union des Magistrats du Sénégal a répondu au Parquet qui s'était fendu d'un commentaire jugé malveillant à l'endroit du juge de la troisième Chambre Correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Dakar, qui avait rendu son verdict sur l'affaire Aïda N'diongue, et dont plusieurs quotidiens s'étaient fait l'écho. 
L’UMS s’indignant d’un tel comportement, dénonce l’inélégance des termes utilisés par le Procureur qui, pour rappel, a parlé de « décision de relaxe manifestement illégale et même troublante. » Un commentaire jugé déplacé et particulièrement offensant. Les magistrats de rappeler à ce dernier que « la loi, notamment le Code de procédure pénale en ses articles 483 et suivants, lui reconnaît la faculté de faire appel contre les jugements rendus en matière correctionnelle, mais, ne lui reconnaît nullement le droit de commenter par voie de presse une décision de justice, en employant notamment des termes de nature à porter atteinte à l’honorabilité des magistrats ayant rendu la décision et à jeter le discrédit sur l’institution judiciaire. » Le bureau exécutif de condamner avec vigueur cette sortie malencontreuse du parquet et réitère sa solidarité à l’endroit des magistrats qui ont rendu cette décision de relaxe.
L’Ums a par ailleurs déploré la déclaration faite par l’un des conseils d’Aïda N'diongue demandant l’ouverture d’une enquête parlementaire, « aux fins d'audition du Procureur de la République, du Juge d’instruction du 2ème cabinet et de l’ancienne Garde des Sceaux, Ministre de la Justice.»
 Les magistrats se promettent solidarité dans le cadre d’une justice indépendante.
Samedi 30 Mai 2015
Dakaractu




1.Posté par ndiaye le 31/05/2015 00:15
HONTE AU CORPORATISME AVEUGLE. CETTE DECISION DE JUSTICE EST PLUS QUE TROUBLANTE ET PUANTE. ELLE ENLEVE A LA JUSTICE DE CE PAYS LE PEU DE CREDIBILITE QUI LUI RESTAIT. MAIS A DEFAUT DE LA JUSTICE DES HOMMES, NOUS NOUS CONSOLONS QU'IL Y'A UNE JUSTICE DIVINE QUI ELLE EST INFAILLIBLE.

2.Posté par assurance le 31/05/2015 14:40
Quelle indépendance ! Commencez par assainir le milieu, waay

3.Posté par psedo le 01/06/2015 09:41
C'est une réponse dans la forme. Le communiqué du procureur comporte des arguments de fond. Ce sera bon d'y répondre. Le juge n'est pas DIEU. c'est tellement vrai qu'il y a l'appel et la cassation. Inélégance peut-être, légitimité certainement.



Dans la même rubrique :