L’UE, les ambassadeurs occidentaux et le M23 arriveront-ils à s’entendre ?


L’UE, les ambassadeurs occidentaux et le M23 arriveront-ils à s’entendre ?
DAKARACTU.COM  Une réunion s’est tenue le 2 février, qui comprenait le M23, la déléguée de  l‘Union Européenne (UE) et les ambassadeurs des pays occidentaux au Sénégal. Ces derniers se sont employés à convaincre le M23 d’accepter le principe de la candidature de Wade et de respecter la décision du Conseil constitutionnel. Devant l’intransigeance de leurs interlocuteurs, ils ont changé de stratégie et de fusil d’épaule, en leur demandant de renoncer à boycotter l’élection présidentielle. A ce stade de la réunion, comme la question n’était pas tranchée, le très politique Mahmout Saleh de l’APR, a trouvé une astuce en suggérant à Alioune Tine de demander une suspension de séance pour permettre au M23 d’en référer à sa base. La séance fut alors suspendue et, le lendemain, le M23 a retenu le principe de participer à l’élection, tout en sabotant la campagne de Wade. Nul doute que la réunion, qui était destinée à aplanir les rapports entre la majorité et l’opposition, va être reprise, vu les vives empoignades qui se préparent et annoncent une campagne électorale plutôt lourde de dangers. 
Samedi 4 Février 2012




1.Posté par Alain le 04/02/2012 10:07
DAKARACTU.COM La prochaine élection présidentielle est cruciale. Tout le monde se souvient des certitudes de second tour en 2007 qui avaient été balayées par une victoire des libéraux qui leur laissa d’ailleurs la gueule de bois au point de n’avoir point fêté la bérézina de l’opposition. Ils attribuèrent d’ailleurs cette victoire au vote de djinns, histoire de faire rire jaune. Les djinns avaient bon dos et, cette année, le spectre d’un nouveau vote surnaturel se précise, tout en poussant les sceptiques à se méfier et à observer jusqu’à la paranoïa tous les actes posés qui concernent de près ou de loin le processus électoral. Le fichier est-il piégé ? Le crime peut-il être parfait ? Questions. Le point faible de l’audit du fichier électoral est qu’il est impossible d’évaluer la fiabilité de l’état-civil au Sénégal. En 2006 et en 2011, de nombreuses audiences foraines ont eu lieu, délivrant à tout-va des extraits de naissance qui sont à la base de la constitution du nouveau fichier. Sans un état-civil fiable, on ne peut valablement parler de fichier électoral crédible. On se rend compte qu’en milieu rural de nombreux électeurs inscrits n’ont pas 18 ans. Pourquoi le ministère de la Justice ne fait-il pas le point des audiences foraines depuis 2006, en y intégrant les trois précédentes années ? L’effectif actuel du fichier, corrélé à la population sénégalaise, montre l’impact de l’imprécision de l’état-civil surtout en milieu rural. Ces électeurs n’ont souvent pas 18 ans malgré des cartes d’identité et d’électeur conformes. Quelles ont été les modalités d’organisation de ces audiences foraines ? Nul ne sait.
En plus, il convient de se poser des questions sur les trois sociétés qui, depuis 2006, organisent la confection des cartes numérisées d’identité et d’électeur. De Larue l’anglaise, Eastshort l’américaine et Synapsis la sénégalaise contrôlent le marché et on ne sait pas qui est derrière, ni ne maîtrise l’intelligence de tout le système de fabrication. Un autre aspect essentiel de la surveillance du vote est de veiller sur la nomination des membres des bureaux de vote. Le Code électoral prévoit que ce soient des fonctionnaires, mais dans certaines contrées ce sont de simples citoyens qui opèrent, sans que l’on soit certain qu’ils savent lire, écrire et compter. Un autre cas de surveillance en amont sera de veiller aux éditeurs de bulletins de vote et aux divers attributaires des marchés. Le cordon n’est pas rompu avec le ministère de l’Intérieur malgré la création du ministère des Elections. La veille devrait être permanente, pour que nous ne nous réveillions pas encore une fois avec une gueule de bois, et des djinns goguenards.

2.Posté par mokhtar le 04/02/2012 11:28
ceux qui veulent pas la paix c,est M23 mais qu, ils savent qu,ont les laissera pas la liberte de mener le pays dans le kao.

3.Posté par free le 04/02/2012 15:55
Si vous avez choisis de participer à l'élection présidentielle, il faut être fair play et jouer à la régulière. Vous ne pouvez pas pousser Wade à renoncer à sa candidature. Il sera de la parti donc maintenant que chacun s'occupe de sa campagne.

4.Posté par bili le 04/02/2012 15:57
La deuxième victoire de Wade est enregistrée. Après la décision du conseil constitutionnel, voilà l'opposition qui accepte de participer aux élections reconnaissant du coup la décision du conseil constitutionnel et comme il n'y a jamais deux sans trois..........
VIVE WADE

5.Posté par cool le 04/02/2012 16:05
Une brigade de jeune très attaché à Wade sera la pour veiller au grain. Si l'opposition tente de saboter les meeting de Wade elle verra qu'en face il 'y a des jeunes très déterminés à leur barrer la route.

6.Posté par Beug jolof le 05/02/2012 02:03
Combattons jusqu'au dernier souffle.

Oh mon peuple si loin mais si proche de toi, mon coeur s'enflamme de ces images brulantes de mon pays dans le chaos.
Le moment est venu de combattre ce regime.Chaque chose en son temps et chaque peuple a son rendez vous avec l' histoire.Il est du devoir de chaque homme et de chaque femme d'y participer chacun a sa maniere pour ne pas deshonorer son sang, sa patrie. Au dela de combattre la decision du Conseil Constitutionnel, le vrai combat est celui du peuple qui en a marre, du peuple fatigue, du peuple viole qui ne reconnait pas cet etat mediocre.L' heure de notre independance a sonne, oublions ce folklore de 1960 qui ne veut rien dire. Il est temps que l'on prenne notre destin en main et que l'on se batte pour enfin gouter aux delices de la liberte. Libre de cette classe politique traitre qui prefere continuer a travailler pour ce colon imposteur. Ces peaux noires aux masques blancs, soit disant "intellos", honte a vous. En echange de la trahison de votre peuple, de vos ancetres vaillants vous avez prefere les biens materiels, vous avez opte pour des gratifications comme Agrege-Academicien(Senghor), Administrateur Civil (Diouf) ou encore pire des pires:"plus diplome du Caire au Cap"(Wade). Je prefere mille fois un enfant de la Medina qui s'est battu toute sa vie a vos "DIPLOMES " insignifiants.
Quant a vous les observateurs, il y a plein a observer chez vous. Europeens ou americains, vous ne vous souciez que de vos interets et de maintenir notre dependance. Allez vous faire foutre! Nous sommes prets a choisir les hommes qu'il faut pour nous debarrasser des parasites que vous etes ! Mes freres et soeurs, ne nous tuons pas ! N' utilisons jamais ce "langage" de Wade que pour notre legitime defense. Que tout le monde sorte et ensemble, vetu de rouge, boycottons, desobeissons jusqu'a ce que ces complexes partent. Oui ils partiront.....Y EN A MARRE !
Et qu aucun des "religieux" ne se permette de nous donner leur opium car nous n' avalerons pas cette fois-ci. C'est bien trop facile de lancer des messages de paix quand on est bien au chaud dans son confort, mangeant l'argent du peuple. Y EN A MARRE !
A ceux qui disent de respecter cette decision du conseil constitutionnel et que que nous sommes dans un etat de droit, je repondrais certainement.Dans un etat de droit, des milliards de nos francs ne seraient pas voles et distribues de gauche a droite ou remis a un certain Alex Segura en guise de "cadeaux". Au meme moment les hopitaux, les universites et les paysans manquent de moyens.Y EN A MARRE !
Dans un etat de droit, on ne laisserait pas notre jeunesse sans espoir emprunter des pirogues pour rejoindre "Barsakh".
Dans un etat de droit, on aurait trouve et puni les commanditaires de l'aggression de Talla Sylla, des meurtres de Maitre Seye, Balla Gaye, Malick Ba et tant d' autres.Dans un etat de droit, on n'aurait pas retenu Barthelemy Dias.Dans un etat de droit, un ministre n' aurait pas a lui seul a gerer cinq ministeres et voyager en jet prive alors que les banlieux sont inondees d'eaux puantes.Et enfin dans un etat de droit, les Almadies ne seraient pas remplies de "Ali Baba" sous leur climatiseur alors qu' a Niary Tally, Pikine, Guediewaye et d'autres localites, la chaleur, l'obscurite et les piqures de moustiques rivalisent..Y EN A MARRE !
Battons nous avec courage et dignite comme Bamba, Ghandi, Mandela. Que la mort de Samory Toure , Nkrumah, Sankara ne soient pas en vain ! Soyons tenace comme Soundjatta. Ne tombons pas dans le piege de l' Occident avec ses manigances de "printemps arabe" ou comme ils ont fait en Lybie et en Cote d' Ivoire.Nous sommes un peuple mur et capable de laver notre linge sale en famille. On nous tue mais on ne nous deshonore pas. Nous n' avons pas peur de la mort mais de la honte. Armons nous de cette science dont parlait Cheikh Anta Diop pour relever les defis de demain.O peuple mon beau pays. Je suis loin mais mon coeur est tres proche. Je t' apporte ma contribution. Je ne te dirai pas bonne chance car ton destin est entre tes mains.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016